Espèce de mélèze : des arbres majestueux dans son jardin

Mélèze du Japon

De par leurs belles formes et leurs belles couleurs, les différentes espèces de mélèze ont chacune leur charme pour le jardin. Certaines variétés sont adaptables aux petits jardins, d’autres aux plus grands. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le mélèze : caractéristiques, espèces, la manière de le planter et les différents entretiens à lui apporter.

Caractéristiques communes du mélèze

Le mélèze ou « Larix decidua » est un conifère qui fait partie de la famille des pinacées. À la différence de tous les autres types de conifères, le mélèze possède un feuillage caduc en forme d’aiguille souple qui jaunit, rougit puis brunit avant de tomber en automne. Il est également doté de fleurs de couleur jaune ou rouge pouvant égayer votre jardin.

Le mélèze d’Europe classique possède un tronc bien droit et élancé avec un diamètre de 1,5 mètre. Il est soit de forme arrondie, soit de forme conique ou pyramidale, soit de forme pleureuse. Il a une hauteur à maturité variant de 1 à 10 mètres selon l’espèce. Certaines espèces peuvent même atteindre les 30 à 40 mètres de hauteur à maturité. Son écorce lisse (pendant ses premières années) de couleur grise et brun rougeâtre fait son charme et lui permet d’illuminer tout lieu où il est planté.

Larix decidua (Mélèze d’Europe)

Le mélèze est un arbre à croissance lente qui atteint seulement les 3 à 4 mètres de hauteur après 20 ans. À savoir qu’il a une durée de vie de 600 ans.

Bref, il est possible de planter un mélèze dans son jardin à condition d’avoir un emplacement assez conséquent à lui dédier. Cependant, il existe des variétés de mélèze qui ne dépassent pas les 2 mètres de hauteur et qui peuvent s’adapter aux jardins de petite et moyenne taille et qui peuvent être utilisées comme haie de jardin.

Mélèze du Japon

Tarif moyen pour la plantation et la taille d’un conifère

Entre 30 € et 45 €/heure

Les différentes espèces de mélèze

Il existe différentes variétés de mélèze, dont des variétés hybrides, regroupées selon la couleur de leurs aiguilles, leur taille et leur port :

Mélèzes de petite taille

Espèces Port et taille Utilisation Caractéristiques
Mélèze d’Europe pleureur Port pleureur
1 à 2 mètres de haut sur 1 mètre de large
Rustique (jusqu’à – 20C), il possède une aiguille vert tendre qui devient jaune en automne.
Mélèze du Japon Port pleureur régulier
2 mètres de haut sur 1 mètre de large
Adapté au bord de mer Doté d’aiguilles vert bleuté qui vire au jaune en automne
Il peut supporter une température jusqu’à – 15 °C.
« Little Blue Ball » Port sphérique compact
Jusqu’à 1,20 mètre de haut et de large
En tige, en bac ou en pot Très rustique, il peut supporter une température jusqu’à – 30 °C.
Il possède des aiguilles bleu vert.
« Blue Sparkler » Port globulaire
Jusqu’à 3 mètres de haut
Pour massif ou en haie Il est muni d’aiguilles bleu vert et peut supporter une température jusqu’à – 20 °C.

Cônes du mélèze du Japon ‘Larix Kaempferi’

Mélèzes de grande taille

Espèces Port et taille Utilisation Caractéristiques
Mélèze d’Europe Port conique étroit
Branches étalées à rameaux retombants
Jusqu’à 35 mètres de haut
En isolement, en haie ou en alignement Il possède des aiguilles en bouquet virant du vert clair au jaune.Il connaît une floraison jaune et rouge très attrayante.
Il peut supporter une température jusqu’à -20 °C.
Mélèze du Japon Couronne conique
Branches horizontales
Jusqu’à 30 mètres de haut
En isolement, en haie, en bosquet ou en bonsaï Il possède des aiguilles vert bleu qui virent au jaune doré en fin d’automne.
Ce mélèze est doté de cônes mûrs en rosette. Il peut supporter une température jusqu’à -30 °C.
Mélèze hybride Port conique étalé
Jusqu’à 30 mètres de haut
En isolement ou en bosquet Ce mélèze à aiguilles vert bleu qui vire au jaune doré en fin d’automne possède des cônes en forme d’écailles disposées en rosette et des rameaux rougeâtres. Il peut supporter une température jusqu’à -30 °C.
Mélèze laricin Port conique touffu
Branches dirigées vers le haut
20 mètres de haut sur 10 mètres de large
En haie, en massif ou en isolement Il est composé d’aiguilles de couleur vert tendre qui vire au vert foncé.
Il est très rustique et supporte une température jusqu’à -30 °C.

Feuillage et cônes du mélèze d’Europe ‘Larix decidua’

Comment planter le mélèze ?

1.      Quelles sont les conditions requises pour planter le mélèze ?

Le mélèze est insensible au froid, mais craint l’excès d’eau et d’humidité ainsi que les gelées tardives. Ainsi, il porte une préférence pour les atmosphères sèches et les sols frais et bien drainés. Bien qu’il reste indifférent au sol humifère, évitez tout de même de planter le mélèze sur des sols trop squelettiques. Le mélèze résiste bien au vent et nécessite la présence de lumière pour bien se développer.

Mélèze d’Europe de grande taille (au milieu)

2.      Quelles sont les étapes à suivre pour planter le mélèze ?

Pour planter le mélèze en pleine terre, voici les étapes à suivre :

  • Considérez la taille à l’âge adulte de votre mélèze (surtout pour les variétés de grande taille) avant de choisir l’emplacement idéal pour bien l’accueillir
  • Creusez un trou deux fois plus grand que le volume de la motte
  • Drainez le fond du trou par une couche de graviers par exemple
  • Installez la motte
  • Mettez en place un tuteur si besoin
  • Remblayez le trou et tassez
  • Arrosez généreusement

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Astuce de notre expert

Un arbre de mélèze a de multiples bénéfices pour le jardin qui méritent d’être exploités au maximum. Ses feuilles caduques laissent passer le soleil tout en l’atténuant, et sont aussi témoins de la pollution de l’air, comme la plupart des conifères. Nous vous conseillons de confier la plantation et l’entretien de votre mélèze à un jardinier paysagiste pour une culture réussie. Vous pouvez trouver un professionnel rapidement en utilisant notre formulaire unique de mise en relation et de demande de devis. Bon courage !

Comment se passe l’entretien du mélèze ?

Voici les différents types d’entretien à apporter au mélèze :

1.      Arrosage

Pendant ses premières années, le mélèze a besoin d’être arrosé le plus régulièrement possible. Cela est obligatoire pour éviter le dessèchement des racines. Après ses premières années, le mélèze ne requiert plus d’arrosage régulier sauf en période de sécheresse.

‘Larix gmelinii’ ou mélèze de Dahurian

2.      Taille

La taille du mélèze consiste à supprimer les branches cassées. Lorsqu’il est cultivé en isolement, le mélèze ne requiert pas vraiment de taille. Mais si vous le plantez en haie, il sera nécessaire de le tailler régulièrement (une ou deux fois par an) afin de maintenir son rôle de brise-vent et son apparence.

3.      Autres entretiens à faire

On peut faire un apport de fumier ou de terreau au printemps et en automne pendant les premières années du mélèze. Cela favorisera la croissance de l’arbre.

Conclusion

Le mélèze est le conifère idéal pour ajouter une certaine touche montagnarde à son jardin. Son port gracieux et léger, et ses belles couleurs (surtout au printemps et en automne) rafraîchiront votre extérieur. Les variétés majestueuses de grande taille sont idéales en plantation isolée tandis que les variétés de petite taille peuvent être plantées en pot, en bonsaï ou en haie. L’entretien du mélèze n’est pas non plus très compliqué étant donné sa rusticité et sa résistance. Les seuls entretiens à faire sont des entretiens à visée esthétique.