Cyprès : les différentes espèces et leurs spécificités

Différentes espèces de conifères et de cyprès dans une cour

Le cyprès est classé parmi les rois des conifères. Il est tout à fait possible de le planter en massif, en isolement ou en haie. En fait, il n’y a presque aucune restriction pour planter un cyprès. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur les caractéristiques, les espèces et les variétés du cyprès !

Caractéristiques communes du cyprès

Cupressus cashmeriana ou Cyprès de Cachemire : une variété de cyprès à port pleureur

Le cyprès est un conifère faisant partie de la famille des cupressacées. À maturité, il peut atteindre une hauteur de 5 à 18 mètres et une largeur variant de 1 à 5 mètres. Son feuillage est très persistant et a une couleur virant du jaune doré au bleu en passant par le vert. Ses feuilles sont semblables à des écailles et dégagent une certaine odeur de résine.

Le cyprès est aussi une plante rustique quitte à supporter toute température jusqu’à – 17 °C. Lorsqu’il est planté en isolement, on peut distinguer son port colonnaire et fusiforme. Aussi, il peut avoir une forme conique ou pyramidale.

Le cyprès est un arbre à croissance rapide très connu pour sa longévité. En effet, il a une durée de vie pouvant atteindre jusqu’à 500 ans. Planter un cyprès dans son jardin servira donc non seulement de décor, mais fera également office d’héritage pour plusieurs générations à venir.

Différents conifères et cyprès

Tarif moyen pour la plantation et la taille d’un conifère

Entre 30 € et 45 €/heure

Les différentes espèces de cyprès et leurs spécificités

Le cyprès possède près d’une vingtaine d’espèces dont quatre restent les plus populaires pour le jardin :

Espèce Hauteur et largeur à maturité Spécificités
Le cyprès de Provence H = 10 mètres
L = 1,50 à 7 mètres
Il possède des couronnes en fuseau, mais peut également être en forme de pyramide avec des branches horizontales.
Il possède un feuillage immuable de couleur verte ainsi que des rameaux munis de petites écailles.
Le cyprès de Lambert H = 20 à 25 mètres
L = 7 à 10 mètres
Il a un port trapu et évasé. Il est aussi doté d’un feuillage persistant de couleur verte ou dorée. Ses feuilles sont notamment en forme d’écailles triangulaires.
Ce cyprès est idéal en plantation isolée et en haie brise-vent.Son écorce vire du brun au rouge.
Le cyprès de l’Arizona H =20 à 25 mètres
L = 5 mètres
Très rustique et avec un feuillage persistant, cette espèce de cyprès peut résister jusqu’à une température de – 20 °C.
Il a une forme conique avec une base large. Ses feuilles sont en forme d’écailles se plaçant sur des rameaux de forme arrondie et de couleur grise ou bleue.
Le cyprès de Leyland H = 2 à 10 mètres
L= 2 à 6 mètres
C’est un conifère hybride obtenu par le croisement du cyprès de Lambert et du faux cyprès de Nootka.
Il a une très grande rusticité et résiste aux sécheresses passagères.
Il est le plus souvent utilisé en haie coupe-vent.

Cupressus arizonica ou Cyprès de l’Arizona avec ses rameaux gris bleu

Comment planter le cyprès ?

Généralement, les cyprès, quelle que soit leur variété, se développent dans presque tout type de sol et de climat de par leur rusticité et leur persistance. Toutefois, ils ont une préférence pour les climats humides et frais. Aussi, planter un cyprès en sol profond, riche et frais permettra d’assurer au mieux son développement.

Quant à son emplacement, les cyprès préfèrent une bonne exposition au soleil. Au pire, si vous n’avez pas un endroit plein soleil, placez-le dans un endroit mi-ombré. Le meilleur moment pour le planter est la saison d’automne. Cependant, vous pouvez également le planter à défaut au printemps.

Cupressus sempervirens taillé en topiaire et planté dans un endroit ensoleillé

Ainsi, pour planter un cyprès convenablement, voici les étapes à suivre :

  • Pensez à considérer la taille à maturité de votre cyprès pour identifier son emplacement dans le jardin
  • Placez votre motte dans de l’eau pendant 10 minutes
  • Creusez ensuite un trou assez large, soit de dimension deux à trois fois plus grande que la motte de votre cyprès (20 cm de décompactage peut suffire)
  • Installez par la suite des graviers ou de petites pierres sur 5 à 10 cm d’épaisseur
  • Mettez la motte en place
  • Remblayez le trou avec du mélange de terre de jardin et de terreau ou de compost
  • Installez un tuteur si besoin
  • Liez l’arbre au tuteur par une attache
  • Tassez la terre
  • Arrosez abondamment

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Dans le cas où vous décidez de planter le cyprès en haie brise-vent, il faut creuser une tranchée et garder un espace de 1,50 à 2 mètres entre les plants.

Astuce de notre expert

Même s’il est facile à planter, le cyprès peut tomber facilement malade quand la zone climatique le déplaît. En général, il s’épanouit dans les zones ensoleillées et il n’aime pas l’humidité mélangée avec le froid. Nous vous conseillons de le surveiller quand la saison ne lui est pas propice, notamment au moment de l’entretien de routine du jardin. Vous pouvez trouver un jardinier paysagiste pour vous en occuper en utilisant notre formulaire de mise en relation et de demande de devis.

Comment se fait l‘entretien d’un cyprès ?

1.      L’arrosage du cyprès

Un apport d’eau régulier est indispensable au cyprès pendant ses trois premières années et il faut arroser le pied du cyprès quand il n’y a pas de pluie. Toutefois, faites attention à ne pas saturer le sol (dans le cas d’un sol argileux), car cela peut favoriser l’apparition de pourridié au niveau des racines. Au-delà de ces trois années, l’arrosage régulier n’est plus nécessaire.

Cupressus macrocarpa ou Cyprès de Monterey

2.      La taille du cyprès

Taille le cyprès n’est pas obligatoire pour l’épanouir. Néanmoins, si vous avez une haie de cyprès, la tailler vous permettra de bien gérer la direction du développement des plantes. Dans le cas d’une plantation isolée, tailler le cyprès permet de garder son esthétique.

3.      Les autres entretiens à faire

Toujours pendant ses trois premières années, vous pouvez effectuer un paillage du sol sur le pourtour du pied de l’arbre pour maintenir une certaine humidité et une certaine fraîcheur. Cela vous permet aussi de réduire les fréquences d’arrosage. Un apport d’engrais peut se faire au printemps pendant ces premières années. Ces entretiens du cyprès ne sont plus nécessaires après cela.

Conclusion

Le cyprès mérite bien son nom de roi des conifères. En plus d’être facile à planter et à entretenir en haie, il peut également servir d’arbre d’ornement et peut être planté en bac. Une haie de cyprès peut jouer le rôle de brise-vent et de limite de propriété. Bref, il ne reste plus qu’à choisir l’espèce adéquate à planter dans son jardin !