10 conifères pour le jardin : comment les planter et les tailler ?

Jardin de conifères

Les conifères sont connus pour leur rusticité et leur résistance. En effet, la plupart des conifères sont indifférents face à l’hiver, et c’est ce qui les rend utiles au jardin. Si vous aussi, vous envisagez de planter un conifère, mais vous ne savez lequel choisir, alors ce guide est pour vous ! Voici notre sélection des 10 conifères de jardin les plus faciles à planter et à entretenir, avec des explications sur leur taille et entretien.

Caractéristiques générales des conifères à connaître

Plants de conifères d’ornement : sapin, épicéa et taxus en pot

Généralement, les conifères sont des arbres élevés et remarquables. La plupart des conifères possèdent notamment des feuilles persistantes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains conifères sont appelés « arbres toujours verts ». Ils détiennent le record du monde en termes de durée de vie, de hauteur et de largeur et de diamètre de tronc.

Les conifères sont résineux. C’est-à-dire qu’ils possèdent des canaux qui secrètent des résines. Aussi, leurs fleurs sont nues et unisexuées. En général, les fleurs mâles sont beaucoup plus nombreuses avec des écailles, et les fleurs femelles sont de taille plus réduite et dont l’orifice est partagé en deux branches égales (ou non). Aussi, les conifères possèdent des fruits en forme de cône.

Les conifères de jardin peuvent être plantés et utilisés de plusieurs façons. En fonction de leur taille, leur type et leur variété, les conifères peuvent être soit plantés en isolement, soit plantés en massif, soit utilisés en bordure, soit cultivés en pot pour des décors de terrasses et de balcons, soit cultivés en bonsaï et servir de plante d’appartement.

Jardin de conifères

Tarif moyen pour la taille d’un conifère (haie ou isolé)

Entre 30 € et 45 €/heure

Les différentes familles de conifère

Les conifères peuvent être divisés en plusieurs familles dont :

  • Les araucariacées
  • Les céphalotaxacées
  • Les cupressacées
  • Les ginkgoacées
  • Les pinacées
  • Les taxacées
  • Les taxodiacées

Le mélèze est le seul conifère qui laisse tomber ses aiguilles pour l’hiver

Comment choisir son conifère de jardin ?

Avant de planter un conifère dans votre jardin, il faudra bien choisir les variétés qui lui correspondent et qui correspondent au climat de votre région.

Différents conifères dans un petit jardin

Voici tous les facteurs à prendre en compte pour bien choisir son conifère de jardin :

  • Destination : haie, arbre d’ornement ou décor de terrasse, etc.
  • Considérez la taille de votre jardin (pour éviter d’acheter un conifère trop grand)
  • Identifiez l’emplacement (là où vous voulez planter votre conifère) et mesurez la distance en tous sens de l’emplacement par rapport aux autres éléments de votre jardin
  • Pensez à vous renseigner sur les différents types de conifères adaptés à votre zone climatique
  • Faites une liste des conifères qui pourraient s’adapter aux différents facteurs cités précédemment
  • Définissez ensuite un thème ou un style que vous souhaitez faire adopter à votre jardin
  • Filtrez votre liste de conifère en supprimant tous les conifères n’ayant pas les critères requis pour faire ressortir le style de jardin voulu
  • Fixez-vous un budget
  • Filtrez encore une fois la liste des conifères restants en prenant en compte votre budget
  • Choisissez ensuite parmi les conifères sélectionnés ou faites un mélange de ces variétés si votre budget vous le permet

Notre sélection de 10 meilleurs conifères de jardin

Pour vous donner une idée du conifère à planter, nous allons vous lister ici le top 10 des conifères de jardin les plus adaptables à (presque) tout type de sol et de climat. Certains d’entre eux peuvent être associés à d’autres pour former une jolie composition d’ornement de jardin.

  • Thuyas
    N° 01 : le Thuyas

Top 10 Conifères Famille Hauteur et largeur à maturité Caractéristiques Destination
N° 01 : le Thuya Cupressacée H = 30 cm à 30 mètres L = 2 à 8 mètres Feuillage ramifié, écailleux, de couleur jaune ou verte et avec odeur aromatisée
Résiste à une température jusqu’à – 20 °C
À croissance moyenne ou rapide
En isolement, en massif, en haie, en bordure, en pot ou en bonsaï
N° 02 : le Cyprès Cupressacée H = 2 à 25 mètres L = 1,50 à 10 mètres Feuillage de couleur jaune doré, bleu et vert
Forme conique ou pyramidale
Peut résister à une température allant jusqu’à – 20 °C
À croissance rapide
En massif, en isolement, en haie ou en bac
N° 03 : le Désespoir des singes Araucariacée H = 2 à 100 mètres L = 1 à 10 mètres Feuillage en écaille pointue et piquante
À port est très étalé, il peut supporter une température allant jusqu’à -25 °C
À croissance lente
En isolement
N° 04 : le Cèdre du Japon Taxodiacée H = 80 cm à 60 mètres Feuillage en forme de griffes pointues courbées
Feuillage de couleur vert soutenu et vert brillant
Résiste à une température jusqu’à – 20 °C
Port conique
À croissance rapide
En isolement, en massif, en haie ou en pot
N° 05 : l’Épicéa Pinacée H = 60 cm à 30 mètres L = 1 à 8 mètres Forme arrondie, conique ou pyramidale
Feuillage en forme d’aiguille raide de couleur vert sapin ou bleu argenté
Peut supporter une température allant jusqu’à – 40 °C
À croissance rapide
En isolement, en massif, en haie, en pot ou en bonsaï
N° 06 : le Mélèze Pinacée H = 1 à 40 mètres L = 1 à 10 mètres Forme arrondie, conique ou pyramidale
Feuillage caduc
Feuillage en forme d’aiguille souple de couleur jaune, rouge et brun
Peut supporter une température jusqu’à – 30 °C.
À croissance lente
En isolement, en haie, en bosquet ou en bonsaï, en bosquet 
N° 07 : le Sapin Pinacée H = 60 cm à 30 mètres L = 1 à 10 mètres Forme étalée ou tapissante, conique ou pyramidale
Feuillage vert foncé
Supporte une température allant jusqu’à – 25 °C.
À croissance lente puis rapide
En bac, en bordure, en rocaille, dans un massif, en isolement ou en allées
N° 08 : l’If Taxacée H = 45 cm à 20 mètres L = 80 cm à 4 mètres Forme conique, élancée ou étalée
Feuillage jaune doré, vert clair, vert foncé
Supporte une température allant jusqu’à -20 °C
À croissance lente
En haie, en isolement, en couvre-sol,
N° 09 : le Genévrier Cupressacée H = 15 cm à 10 mètres L = 50 cm à 3 mètres Forme conique, buissonnante, élancée ou étalée
Feuillage jaune doré, vert foncé, violet et bleu argenté
Feuillage en forme d’aiguille pointue ou en forme d’écaille
Peut supporter une température jusqu’à – 15 °C
À croissance lente
En isolement, en couvre-sol, en rocaille, pour bordure, en pot, en allées, en massif, groupé ou en bonsaï
N° 10 : le Pin Pinacée H = 1 à 35 mètres L = 1 à 20 mètres Forme conique, en palme, arrondie ou étalée
Feuillage jaune doré, vert foncé, violet et bleu
Peut supporter une température jusqu’à – 15 °C
Feuillage en forme d’aiguille
À croissance lente
En bonsaï, en isolement, en bac, en rocailles, en pot, en alignement ou en bosquet

Comment planter un conifère ?

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

De manière générale, tous les conifères ont une préférence pour les climats tempérés. Il est préférable de planter un conifère en automne ou au printemps. Aussi, il faut éviter de les planter en période de gel ou de canicule.

Planter un conifère dans le jardin

Globalement, les conifères se plantent tous de la même manière, plus précisément comme suit :

  • Trempez tout d’abord la motte dans l’eau pendant 10 minutes
  • Creusez un trou de dimension deux à trois fois plus grande que la motte
  • Faites un apport de compost dans le cas d’un sol pauvre
  • Installez la motte
  • Rebouchez le trou
  • Tassez la terre
  • Formez une cuvette d’arrosage autour du tronc de votre conifère
  • Arrosez abondamment
  • Mettez en place un tuteur si besoin
  • Liez votre conifère au tuteur par le biais d’attache

Astuce de notre expert

Même si la plantation et l’entretien d’un conifère ne sont pas complexes, chaque espèce peut avoir des exigences différentes et a besoin d’un soin spécifique. La taille est surtout importante dans la mesure où vous voulez former une haie ou une topiaire par exemple. Vous pouvez utiliser notre formulaire de mise en relation pour trouver un jardinier près de chez vous et souscrire à un contrat d’entretien de jardin. Vous pouvez obtenir par l’occasion un tarif précis pour la taille de vos conifères (en haie ou isolés).

Comment se fait l’entretien d’un conifère ?

L’entretien d’un conifère est généralement moins complexe que les autres types de végétation. Concernant l’arrosage par exemple, il faut le privilégier pendant la première année du conifère en arrosant plus fréquemment en période de sécheresse. Après cela, l’arrosage ne sera plus nécessaire.

Différents types de conifère à destination ornementale

Quant à la taille d’un conifère, elle n’est indispensable que dans le cas où vous avez planté des conifères de haie. Tailler le conifère permettra ainsi de lui donner et maintenir une certaine forme. Il faut aussi supprimer les branches cassées et tailler les nouvelles pousses du printemps si l’on veut réduire sa propagation.

Certains types de conifère de jardin (mais pas tous) nécessitent d’autres interventions telles que le paillage, la réalisation de voile hivernale ou encore l’apport d’engrais organique et de compost. Informez-vous d’abord sur les exigences de votre conifère avant de vous lancer dans son entretien.

Conclusion

Les conifères s’adaptent à tous styles de jardin, mais c’est surtout pour les restrictions en espace, climat, sol et agencement qu’il faut choisir parmi les espèces existants. Vous pouvez planter un conifère en isolement, en haie, en bonsaï ou en pot, et l’associer à d’autres espèces. Comme l’entretien d’un conifère ne requiert pas d’opérations complexes, vous pouvez vous-même vous en occuper, ou juste le laisser le soin au jardinier qui fait sa visite contractuelle.