Myrtille : point sur un fruit sauvage qui a bien été domestiqué

La myrtille, cette petite baie sucrée bleue et noire, possède des bienfaits multiples pour la santé. Selon nos envies, on la picore, on parfume nos laitages ou on en fait de la confiture… Amateur de fruits rouges, vous démarrez une plantation de myrtilles ? Découvrez notre guide sur cette célèbre baie qui pousse désormais dans les jardins !

La myrtille, fiche d’identité

La myrtille sauvage, qui appartient à la famille des Ericaceae, se décline en plusieurs espèces. On en trouve deux en Europe :

  • La myrtille commune
  • La myrtille des marais

Comment les reconnaître l’une de l’autre ? Voici un petit récapitulatif de leurs propriétés respectives.

Myrtille commune
Myrtille des marais
Description de l’arbuste
Il mesure entre 1 mètre et 1 mètre 50 de haut. Il est touffu et vigoureux. Ses feuilles sont petites et ovales.
Il mesure entre 30 et 80 cm, avec des rameaux bruns et arrondis.
Apparence du fruit
Ses baies sont bleues-noires avec une pulpe rouge. Elles mesurent entre 6 et 10 cm de diamètre.
Ses baies sont bleues-noires avec une pulpe blanche.
Localisation
On le trouve surtout dans les régions de montagne, dans l’est de la France et notamment dans les Vosges. La France en est le troisième producteur au monde.
Il est également situé en montagne et en petite montagne, de 500 à 1800 mètres d’altitude.
Autres appellations
Ses myrtilles sont parfois appelées bleuets.
On les appelle aussi « airelles des marais » ou « myrtilles aux loups »

Où cueillir des myrtilles sauvages ?

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Les myrtilles s’épanouissent en altitude. Qu’il s’agisse de myrtilles communes ou d’airelles, vous les trouverez souvent en bordure des chemins de forêt, où la terre est à la fois humide et acide. Notre conseil ? Privilégiez la cueillette des baies situées en hauteur et renseignez-vous sur l’usage des pesticides dans la zone.

Plusieurs variétés de myrtilles domestiques

Pas d’inquiétude si vous habitez dans une région moins rurale… Les myrtilles sont de plus en plus apprivoisées aux quatre coins de France. Il est possible de planter des myrtilliers dans son jardin si le PH de la terre est de 4 ou 5. À défaut, vous utiliserez un substrat approprié.

Les variétés de myrtilliers domestiques se distinguent par leur taille et leur date de maturité. Voici les trois principales que vous pourrez planter dans votre jardin.

Variété
Apparence
Récolte des fruits
Bluecrop
Arbre vigoureux et droit, baies moyennes accrochées en grosses grappes
De mi-juillet à mi-septembre environ
Bluetta
Arbre moyennement vigoureux, fleurs abondantes, baies petites et nombreuses
De mi-août à mi-septembre environ
Darrow
Arbre moyennement vigoureux, baies de grande taille, très parfumées
Entre septembre et mi-octobre
Jersey
Arbre droit et vigoureux, baies un peu allongées au goût légèrement amer
Entre mi-août et mi-septembre

La myrtille, un petit fruit aux nombreux bienfaits

Outre son parfum sucré et acidulé, la myrtille possède de nombreux bienfaits pour la santé. Tour d’horizon de ses propriétés thérapeutiques !

Des propriétés anti-cancer et anti-âge

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Quels sont donc les secrets de la myrtille ? Comme la mûre ou le raisin noir, elle contient des anthocyanes et de la quercétine, deux flavonoïdes aidant à lutter contre le vieillissement prématuré des cellules de la peau. Elle est aussi riche en vitamines C et E, dont les propriétés sont excellentes pour la santé.

La myrtille, un superaliment !

Avec son apport en fibres et en tanin, la myrtille est à la fois antibactérienne et antidiarrhéique. Elle est excellente pour le système immunitaire et soulage les douleurs intestinales. Sa concentration en polyphénols favorise également la protection des muscles lors d’activités sportives intenses. Enfin, ses pigments aident à régénérer le pourpre rétinien et diminuent la fatigue visuelle.

Cultiver des myrtilles : le guide

Il est possible de cultiver des myrtilles dans votre jardin, sur une terrasse ou un balcon, à condition de prendre certaines précautions… Voici nos conseils d’entretien pour une plantation réussie !

Planter votre myrtillier

La plantation du myrtillier se fait idéalement à partir de septembre. Il est préférable de l’installer dans un endroit mi-ombragé, afin qu’il ne soit pas exposé en plein soleil pendant l’été.

Cet arbrisseau n’aimant pas les sols calcaires et argileux, creusez une grande tranchée pour mélanger la terre avec du compost. Celui-ci contiendra du sable et un substrat à base de tourte blonde, de terre de bruyère et de corne torréfiée.

Voici ensuite les étapes à suivre :

  • Prévoyez un espace d’au minimum 1 mètre 50 de distance entre deux plants
  • Trempez la motte dans l’eau pendant quelques minutes
  • Ajoutez du compost dans le trou
  • Placez la motte dans la terre en faisant attention à ce qu’elle soit bien stable
  • Recouvrez de terre
  • Arrosez abondamment

Notre astuce ? N’hésitez pas à installer des plantes mellifères juste à côté de vos myrtilliers. Produisant beaucoup de nectar et de pollen, elles attireront les insectes… qui laisseront vos bleuets tranquilles !

L’entretien des myrtilliers

Voici quelques conseils pour favoriser la croissance de votre myrtillier, dont les premiers fruits arriveront au bout de deux ans environ :

  • Arrosez abondamment en période de climat sec
  • Chaque printemps, apportez-lui un engrais spécial rhododendrons
  • Pendant l’automne, préférez les substrats à base de tourte blonde
  • En hiver, éliminez les bois morts
  • Taillez votre arbuste tous les quatre ans environ pour favoriser la pousse des rameaux

Qu’elles soient sauvages ou domestiques, les myrtilles se récoltent tout l’été. Régalez-vous !

Comment cuisiner les myrtilles ?

Vous recherchez des idées pour réaliser des plats gourmands à base de myrtilles ? Voici quelques suggestions de recette à essayer sans attendre.

Consommation
Idées de recettes
En accompagnement…
…avec des laitages, des crêpes ou des salades de fruits, par exemple ! Avez-vous essayé le tiramisu à la myrtille ?
En cake
Variez les gâteaux, les tartes et les pains aux myrtilles !
En sorbet
10 minutes sont suffisantes pour préparer une glace rafraîchissante à la myrtille et au citron.
En sirop
Cocktail vitaminé ou smoothie… à vous de jouer ! Vous pouvez aussi réaliser facilement du coulis de myrtille pour accompagner vos desserts.
En confiture ou en gelée
Voici deux propositions parfaites pour conserver vos myrtilles tout au long de l’année !
En liqueur
La crème de myrtille, par exemple, est idéale pour réaliser des kirs et des cocktails.

 Vers le haut