Quels arbres fruitiers planter dans son verger ?

Les fruitiers : un large panel de choix.

Quels arguments pour prendre la bonne décision ?

Pécher jardin
Pécher dans un verger

Il est tellement agréable de pouvoir entretenir ses fruitiers, et de voir de beaux fruits se développer au cours de l’année ! Emportant les papilles des petits comme des plus grands, ces arbres sont réellement appréciés pour les possibilités qu’ils nous laissent entrevoir. Nécessitant en général peu d’entretien, et apportant également de belles notes esthétiques à nos jardins, les fruitiers n’ont pas fini de nous faire rêver. Toutefois, il est nécessaire de prendre ses précautions au moment de choisir quelles variétés faire pousserQuels sont les critères à prendre en compte pour prendre la meilleure décision ? Voilà une petite liste qui devrait bien vous aider :

  • De combien d’espace disposez-vous ? C’est une question primordiale. Car si vous manquez de place, un arbre très volumineux ne sera pas stratégique, comme vous pouvez vous en douter. Ainsi, si votre extérieur reste limité, vous pourrez envisager les formes palissées. A plaquer contre les parois de votre logement, ou contre un grillage, le gain d’espace sera ainsi réellement bon pour vous. En revanche, si vous disposez d’un grand jardin, vous n’aurez pas nécessairement à vous poser ce genre de questions. Vous aurez en effet tout le loisir d’opter pour des dimensions qui vous plaisent. D’arbres hautes-tiges à basses-tiges, en passant par les demi-tiges, vous êtes libre de décider ce qui vous convient le mieux, selon les porte-greffes que vous aurez l’occasion de vous procurer.
  • Quand désirez-vous avoir des fruits ? C’est également une question à étudier. Selon la saison lors de laquelle vous voulez avoir des fruits, il vous faudra opter pour des variétés bien spécifiques ! Tandis que vous aurez des abricots ou des cerises en été, les pommes et poires feront l’unanimité en hiver.
  • Anticipez les désagréments. Lorsque vous planterez un arbre, vous en aurez pour un moment. Alors si vous craignez les tâches sur le sol, le cerisier n’est peut-être pas le choix qui vous procurera le plus de satisfaction. Basez-vous toutefois aussi sur vos goûts, pour prendre une décision que vous ne regretterez pas ! 
  • Adaptez-vous à votre environnement. Ce point revêt une certaine importance. Effectivement, certains sols correspondent à certains fruitiers, tandis que d’autres seront totalement inadaptés. Connaître votre sol pourra aussi vous aider à choisir un porte-greffe, ceux-ci étant susceptibles de modifier les propriétés de vos fruitiers. Parmi toutes ces combinaisons, c’est à vous de jouer !

Optez pour vos fruitiers préférés.

Cerisier jardin
Cerisier jardin

Il se peut que, dans le domaine des fruitiers, vous n’ayez pas de connaissances très exhaustives. Et pour vous donner un coup de main dans votre choix, nous allons donc vous présenter un tableau récapitulant les caractéristiques d’un certain nombre de fruitiers

Les arbres fruitiers Sols adaptés Quand récolter Maladies
Pommier Profond, limoneux, assez frais. Fin août à fin novembre Il faudra prendre garde par exemple aux vers, au chanvre, aux pucerons lanigères ou encore à l’oïdium
Poirier Lourd, argileux, non calcaire Toute l’année selon les variétés Faites attention aux cécidomyies, à la rouille, à la tavelure, ou encore au monilia
Cerisier Peu calcaire, non argileux De mai à juillet Les pucerons, ou bien la mouche des cerises, seront des dangers à anticiper
Abricotier Bien drainés, légers, sablonneux, neutres De juin à août L2fiez-vous de la cloque, des pucerons et cochenilles, de la moniliose ou encore de la tavelure !
Pêcher Peu humides, sableux, neutres en termes d’acidité De juin à septembre La cloque du pêcher, ainsi que les monilioses, font partie des plus grands risques concernant ces fruitiers
Prunier Sols profonds et bien drainés De juillet à septembre Protégez votre fruitier des guêpes, de la moniliose et de la rouille !
Châtaignier Bien drainé, non calcaire et frais De septembre à novembre L’encre, l’endothia et cynips représentent le plus grand danger pour vos châtaigniers.

Comme vous l’avez remarqué, choisir les fruitiers à planter dans son jardin n’est pas nécessairement simple. Toutefois, en se basant sur les caractéristiques de son sol, sur ses envies ainsi que sur les meilleures façons de faire, vous trouverez facilement les compromis parfaits entre vos possibilités et vos désirs. Une fois vos décisions prises voici quelques informations pour vous aider à entretenir vos fruitiers comme il se doit.

Astuce de notre expert

Pour obtenir le verger de vos rêves, il est donc nécessaire d’allier plusieurs données indispensables : espace à votre dispositionenviescomposition du solporte-greffes disponibles et bons réflexes d’entretien font partie de ces éléments à prendre en compte. Maintenant, nous tenons à préciser que nous demeurons à votre disposition, tant pour vous guider dans vos choix que pour vous apporter les conseils dont vous avez besoin. A vous de jouer !

Comment prendre soin de ses fruitiers ?

Pommier jardin
Pommier jardin

Pour que votre verger donne autant de fruits que vous le souhaitez, et afin que ceux-ci atteignent une qualité maximale, il vous faudra adopter les bons réflexes en termes d’entretien.

  • Taillez vos fruitiers comme il se doit : la taille est très importante dans la mesure où elle permet d’alléger votre arbre en stimulant sa pousse et lebon développement de ses fruits . Cette taille a lieu généralement en automne et en hiver. Toujours dans cette optique, il va falloir penser à éclaircir les fruits, voire même parfois les ensacher pour éviter que les insectes n’y élisent domicile. 
  • Fertilisez bien vos sols pour que vos fruits soient en mesure de se protéger des maladies et aléas météorologiques de l’hiver ! Il vous faudra effectivement penser au compost, au rempotage si vous êtes concerné, ou encore aux engrais
  • Arrosez ! Eh oui, un fruitier n’est peut-être pas une salade, mais pour autant, il a grandement besoin d’eau.
  • Anticipez les maladies en fonction de vos fruitiers. Comme nous l’avons vu un peu plus haut, chaque variété d’arbre est soumise à des risques spécifiques. Et il se trouve que les moyens d’affronter ces maladies et parasites sont aussi multiples. Des purins naturels à la bouillie bordelaise, en passant par les prédateurset barrières naturelles, que de possibilités ! 

  • Poirier jardin
    Poirier jardin