Dossier : quel porte-greffe pour quel arbre ou arbuste ?

Un porte-greffe, qu’est-ce que c’est ?

Définition du porte-greffe.

Si vous avez l’intention de créer le verger de vos rêves, alors vous risquez de tomber nez-à-nez avec un certain nombre de termes dont vous n’avez probablement jamais entendu parler. Et dans ce contexte, le porte-greffepeut se révéler être un objet très stratégique. Mais un porte-greffe, qu’est-ce que c’est ?

C’est tout simple : imaginez que vous rêvez d’avoir un arbre fruitier inadapté au sol dont vous disposez. Ennuyeux n’est-ce pas ? Eh bien plus pour longtemps. Grâce à un porte-greffe, il est désormais possible de souder végétalement un greffon (à savoir la partie produisant les fruits de votre arbre) sur un porte-greffe. Celui-ci est en réalité un support, un tronc, servant de liant entre le sol et les feuilles. Son rôle est donc essentiel :

  • Le porte-greffe permet à votre arbre de résister ou non à certaines maladies,
  • Il a un rôle à jouer dans la rapidité de production en général,
  • Il offre une meilleure répartition de la sève dans le greffon,
  • Il permet aux nutriments et minéraux du sol de nourrir l’arbre dans son ensemble,
  • Il donne donc aux fruits leurs caractéristiques de goût, de couleur et de précocité.

Le porte-greffe demeure donc idéal pour générer la production de bien des fruits, sans pour autant avoir à attendre que votre arbre ne mette des années à pousser en commençant au début de son cycle de vie ! Alliant de nombreuses de caractéristiques, cette méthode encore méconnue est donc parfaite pour vous laisser un panel de choix conséquent concernant votre production, tout procurant à vos fruits de nouvelles caractéristiques de vigueur, de résistance, de goût ou encore d’adaptabilité.

Différents types de porte-greffe.

Bien souvent, le porte-greffe choisi appartient à une variété proche de celle du greffon. Toutes les associations ne seront toutefois pas possibles ni judicieuses, et c’est pourquoi il existe plusieurs types de greffons. Pour bien le choisir, il faudra tenir compte de plusieurs critères, que nous allons tâcher d’énumérer dans le tableau ci-dessous :

La rapidité de mise à fruitL’adaptabilité au type de solLa durée de vie attendue/VigueurLa résistance aux maladies
PossibilitésSelon le moment où vous souhaitez voir vos fruits pousser, il vous sera possible de choisir plusieurs greffons. Effectivement, ce temps peut varier, allant de 2 à 5 ans.Il est essentiel de choisir son porte-greffe en fonction du sol à sa disposition : calcaireperméablesechumidelimoneuxléger ?Plus votre porte-greffe sera de faible vigueur, moins il risquera de vivre longtemps. En revanche, les vigueurs plus faibles ont un intérêt dans l’espace qu’ils font gagner (adaptés aux espaliers), tout en produisant assez généreusement.Certains porte-greffes étant sensibles à des parasites spécifiques, que ce soient des pucerons, ou autres maladies cryptogamiques, il est nécessaire de pouvoir adapter son choix au risque présent.

Comme nous avons pu le constater, les porte-greffes sont donc des éléments essentiels lorsqu’il est question de mettre en place un verger adapté au mieux aux conditions dans lequel il se développera. Désormais, nous allons nous intéresser plus spécifiquement aux greffons adaptés aux différents types d’arbres ou arbustes.

Adapter son porte-greffe à ses besoins.

Quel porte-greffe pour quel fruitier ?

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Vous rêvez de faire pousser un fruitier spécifique, mais vous ne savez pas vers quel porte-greffe vous tourner pour que votre arbre se porte bien et produise abondamment des fruits de qualité ? Ne vous en faites pas, car c’est un souci fréquent si vous n’êtes pas un jardinier aguerri. C’est pourquoi nous allons résumer les porte-greffesparmi lesquels choisir selon certains des fruitiers les plus communs.

Porte-greffe adaptéType de solVigueurDétails
Le pommierPommier franc ou haute-tige, pour des troncs ayant une hauteur minimale de 1,60m
Pommier paradis (M9, M26) adapté aux petits modèles, et espaliers
Pommier doucin (MM106) ou courte-tige, pour des troncs ayant une hauteur maximale de 1m
Pas trop humide
Agrilo-limoneux
Limoneux
Forte
Faible
Moyenne
Longévité d’un bon siècle
Longévité courte, jusqu’à 20 ansmaximum
Longévité d’un quart de sièclemaximum
L’abricotierPrunier myrobolan GF 31Tous types de sols à tendance sècheMoyenneMise à fruits rapide
Le pêcherGF 677Sols secs et calcairesForteBonne tolérance au calcaire
Le cerisierMerisier F12.1, pour des arbres ayant une hauteur minimale de 6m
Gisela 6 adapté aux variétés dont la hauteur excède les 3,5m
Gisela 5 pour les petits gabarits, arbres d’environ 3m de haut et palissés
Maigres, mais humidité stagnante
Fertiles. Porte-greffe sensible aux fortes chaleurs
Fertiles. Porte-greffe sensible aux fortes chaleurs (peu propice dans le Sud de la France)
Forte
Semi-nanisant
Nanisant

Différents moyens de recourir à un porte-greffe

Vous avez donc pu ici déterminer le porte-greffe idéal selon le fruitier que vous envisagez de faire pousser, ainsi que l’espace plus ou moins étendu à votre disposition. Maintenant, une dernière question va se poser : Comment lier le greffon au porte-greffe ? Pour cela, différentes techniques existent :

  • La greffe en couronne : cette technique est minutieuse et intéressante pour voir pousser des fruits sur un arbre ne produisant plus ou peu. Elle consiste à récupérer un ensemble de greffons sur des rameaux ayant 2 à 3 ans, à les couper en biseau, et à les insérer dans des fentes incisées sur les contours du tronc du porte-greffe choisi. Une fois les greffons dans les languettes ainsi formées, à vous de jouer en liant le tout avec des ficelles et du mastic à cicatriser, pour solidifier l’ensemble ! La soudure se fera dans les semaines suivant l’opération. 
  • La greffe en écusson : elle est l’une des plus communes. Après avoir réalisé une entaille en forme de T dans le porte-greffe, on y insère un bourgeon de greffon, en gardant bien une distance de 2cm entre le haut du bourgeon et la barre horizontale du T, et en s’assurant que le bas du greffon colle bien au bas du T pour que la sève circule correctement. Après 2 semaines généralement, la soudure se fait.
  • La greffe à l’anglaise : la condition de cette greffe, qui est d’une grande simplicité, est que le greffon et le porte-greffe aient un diamètre semblable inférieur à 5cm. Il suffit effectivement de biseauter les 2 faces à mettre en contact, puis à les lier à l’aide de raphia. Soyez minutieux, pour éviter que votre arbre ne pousse de travers !
  • La greffe en fente : comme son nom l’indique, elle consiste à tailler une fente dans le porte-greffe, et à un insérer les greffons taillés en conséquence. Les greffons peuvent être simple (pensez à l’excentrer) ou double. Mastiquez le tout, et le tour est joué !

Ainsi, si votre rêve est de voir pousser vos fruits préférés dans votre jardin, alors ces informations concernant les porte-greffes vous ont certainement été utiles. En effet, en les choisissant bien, il vous sera non seulement possible de s’adapter à votre sol et à vos goûts, mais aussi à l’espace dont vous disposez. Que demander de mieux ? Par ailleurs, n’hésitez pas à contacter nos experts si vous avez un doute dans le choix de votre porte-greffe : nous pourrons effectivement vous conseiller efficacement afin que nous évitiez tout écueil !