Les abeilles, leur fonctionnement et ce qu’elles vous apportent

L’abeille fait partie de ces insectes qui pollinisent les plantes et les arbres. Bien loin d’être les seules, il s’agit cependant de celles qui le font le mieux et de loin. Leur disparition aura un impact direct sur tout être vivant.

Les abeilles sont essentielles à la pollinisation des plantes et des arbres et permettent de diversifier les espèces de fleurs dans votre jardin. Leur population décroît de jours en jours et si personne n’agit, ce n’est plus qu’une histoire de temps avant que celles-ci disparaissent pour de bon.

Comment fonctionnent les abeilles et qu’est-ce qu’elles vous apportent ?

Qu’il s’agisse des abeilles domestiques ou des abeilles sauvages, leur société fonctionne de la même manière. Elles vivent en colonie, où chaque individu a un rôle bien déterminé et oeuvre pour le bien commun de la ruche.

On peut classer les individus de la ruche en deux groupes bien distincts :

  • Les 3 castes d’abeilles : la reine unique et seule pondeuse, les faux bourdons qui ne servent qu’à la reproduction et les ouvrières dont les tâches évoluent au fil de leur vie.
  • Le couvain : il s’agit respectivement des oeufs, des larves et des nymphes.

Une ruche domestique en production compte en moyenne de 40 000 à 60 000 individus en été. Ce nombre peut facilement grimper jusqu’à 80 000 individus pour une ruche en bonne santé possédant une reine bonne pondeuse. En hiver, la plupart des individus meurent et la ruche ne compte qu’environ 10 000 abeilles.

Les abeilles ont une durée de vie relativement courte. Mais certaines abeilles vivent plus longtemps que d’autres :

  • Les abeilles qui naissent au printemps et en été vivent de 3 à 6 semaines.
  • Les abeilles qui naissent en automne vivent jusqu’à 27 semaines.

La reine peut vivre jusqu’à 7 voire 8 ans. Cependant, les apiculteurs de métiers préfèrent en changer lorsque celle-ci atteint 5 ans.

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

À savoir : l’espérance de vie des reine a fortement chutée ces dernières décennies. Il arrive fréquemment que celles-ci meurent au bout de 3 – 4 ans.

L’importance des abeilles dans la nature et dans votre jardin

L’abeille, bien qu’elle ne soit pas le seul, est le plus important des insectes pollinisateurs. Près de 40% de la nourriture que nous consommons actuellement dépend directement de la bonne santé des abeilles. Mais plus de 80% de notre nourriture serait indirectement impactée s’il venait à arriver malheur aux abeilles.

L’abeille est sur terre depuis près de 80 millions d’années et sans elle, il n’existerait presque plus de pollinisation étant donné que 80% de la pollinisation se fait grâce aux insectes pollinisateurs.

Il faut savoir qu’installer une ou plusieurs ruches dans son jardin permet de grandement améliorer la pollinisation de ses plantes, ses arbres et de ses fleurs. Les arbres porteront plus de fruits, plus sucrés et plus volumineux.

La diversité florale générée par les abeilles permet également d’améliorer la qualité de votre sol étant donné que chaque fleur a besoin de composant différents pour sa croissance. Les fleurs attirent les abeilles, les abeilles attirent les fleurs, c’est une boucle sans fin qu’il peut être intéressant d’étudier.

L’abeille disparaît peu à peu

L’abeille disparaît essentiellement à cause des pesticides utilisés dans l’agriculture intensive. Mais récemment (au début des années 1995), certains pesticides, appelés “systémiques”, ont été mis sur le marché. Ceux-ci enveloppent directement les graines et agissent durant toute la durée de la croissance de la plante.

Les résultats sont sans appel :

  • une chute flagrante de la population d’abeilles ;
  • une chute de l’espérance de vie de la reine ;
  • une chute du taux de fécondité de la reine ;
  • un affaiblissement global des colonies.

Si l’on veut concrètement chiffrer ces données, on pourrait dire que le taux de mortalité est passé de 5% en 2005 à 30% en 2016 et que chaque année, en France, c’est plus de 300 000 ruches qui meurent. Si les apiculteurs ne s’affairaient pas à reconstituer leurs ruches, les conséquences s’en feraient déjà rensentir. Mais d’année en année, il devient de plus en plus difficile de reconstituer les parcs à abeilles étant donné leur fécondité en chute libre.

Nos conseils pour attirer les abeilles dans votre jardin

Attirer les abeilles dans son jardin en fait profiter à tout le monde : c’est du gagnant-gagnant. La nature vous remerciera ainsi que les abeilles et vous aurez un jardin des plus resplendissant avec des fruits et légumes plus gros et plus fournis.

Pour attirer les abeilles dans votre jardin, voici quelques pistes à suivre :

  • Laissez certaines plantes locales en place : généralement, les plantes locales qui poussent d’elles-mêmes attirent plus facilement les insectes pollinisateurs dont font partie les abeilles. Parmi celles-ci il y a le lierre, le pissenlit, le tilleul, etc.
  • Dites non au pesticides : généralement les pesticides tuent tout ce qui passe. Les abeilles sont des insectes fragiles et sont généralement les premières à en subir les conséquences.
  • Installez des refuges : installez des refuges à insectes pollinisateurs ou laissez un apiculteur poser quelques ruches dans votre jardin. Lui sera ravi et vous percevrez même quelques pots de miel en fin de récolte. Et sinon, pourquoi ne pas vous y mettre vous-même ?
  • Hydratez-les : donner à boire aux abeilles permet de les attirer. Pour cela, posez une vasque remplie d’eau au sol et de préférence au soleil. N’oubliez pas d’y mettre des galets qui sont émergés afin que celles-ci ne se noient pas.

Pour finir, sachez que les abeilles et les autres insectes butineurs ont également leurs préférences en termes de fleurs et de plantes. En voici 3 qui ne demandent que très peu d’entretien :

  • La lavande : la lavande se place au soleil et s’adapte très bien à de nombreux types de terre. C’est une plante très mellifère.
  • L’hysope : l’hysope adore les sols calcaires et la chaleur. Elle pourrait être confondue avec la lavande si elle n’était pas aussi petite. Elle demande très peu d’entretien et est extrêmement mellifère.
  • Le thym : le thym se place dans une terre drainée et légèrement calcaire. Il demande peu d’entretien et ne fabrique du bois mort que tous les 2 ans environ.

Il existe bien d’autres plantes mellifères telles que le pissenlit, le lierre, le tilleul, le châtaignier, etc. Libre à vous de planter ce qu’il vous plaît.