Protégez le hérisson et offrez lui un abri dans votre jardin

Avoir des animaux de passage dans son potager ou son verger, c’est assez banal et cela parait une évidence. Toutefois, certaines espèces sont plus bénéfiques que d’autres et constituent de véritables alliés. Parmi celles-ci figure notamment notre cher ami à piquants : le hérisson !

Généralités sur le hérisson

Carte d’identité du hérisson

FamilleErinaceidae
ClasseMammifère
Les espèces les plus connues en Europe·         Hérisson commun (Erinaceus europaeus)

·         Hérisson oriental (Erinaceus concolor)
Espèces animales similairesPorc-épic, échidnés
TailleEntre 20 et 30 cm
PoidsEntre 400 et 1800 g
Caractéristiques du corpsDos recouvert de poils durs et piquants (au nombre de 6000), petite queue conique, museau pointu
CouleurBrun
Régime alimentaireOmnivore
Menu préféréFruits (pommes, prunes…) tombés au sol, insectes divers (limaces, escargots, criquets, sauterelles, chenilles…)
HabitatJardins, haies, bocages, lisières de forêt, talus…
Ses qualités de chausseurOdorat & Ouïe développés, grimpeur, nageur
Période de reproductionEntre mai et juin
Portée4 à 6 petits
Espérance de vie10 ans

Le hérisson est un petit mammifère nocturne de la famille des Erinaceidae dont l’espèce est protégée en Europe. Très commune dans le vieux continent, cet animal se reconnait facilement par son dos recouvert de poils durs et piquants qui se renouvellent continuellement. Il mesure autour de 20 et 30 cm de long, sachant que la femelle (hérissonne) est généralement plus petite et légère que le mâle. Il a 4 pattes et possède 36 dents.

Son odorat et son ouïe développés lui permettent d’être un excellent chasseur. D’ailleurs, le hérisson est également un bon grimpeur et nageur. Lorsque l’ennemi est trop menaçant, cet animal dispose d’un stratagème pour garantir sa protection : il s’immobilise, se roule en boule et hérisse ses poils.

La période de reproduction s’étale de mai à juin. Après une gestation de 5 à 6 semaines, la femelle donne naissance à 4 petits (pouvant aller jusqu’à 6).

Le hérisson dans l’environnement

En hiver, le hérisson hiberne et dort beaucoup jusqu’au printemps. Sa période d’activité s’étend d’avril au mois de septembre à la tombée de la nuit. En effet, cet animal est essentiellement nocturne. Il vit dans les haies, les lisièresde forêt et les bocages, avec une prédilection pour les zones débordant de tas d’herbes sèches et de feuilles mortes. Durant la saison estivale, le hérisson change souvent d’abris.

Si son agilité et son intelligence le font échapper à ses prédateurs ou aux divers dangers qui le menacent, le hérisson peut vivre jusqu’à 10 ans.

La législation portant sur le hérisson

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Il est important de savoir que le hérisson est un animal protégé par plusieurs lois (convention de Berne, arrêté ministériel du 17 avril 1981 en France) portant sur le bien-être et la protection des mammifères. Son extermination, sa capture et sa maintenance sont strictement interdites.

Un auxiliaire du jardinier

Au jardin, le hérisson est un auxiliaire intéressant, car il va vous débarrasser de diverses sortes de bestioles pour se nourrir. Son menu préféré se compose principalement de limaces, d’escargots, de criquets, de sauterelles, de chenilles, de vers de terre et d’insectes divers. Il lui arrive même de s’attaquer aux rongeurs et aux serpents.

Il est loin d’être nuisible à votre jardin donc vaut mieux le laisser tranquille. D’autant plus que l’environnement lui est de plus en plus défavorable, lui rendant sans défense : pesticides, trafic routier, filets de culture, pièges divers…

Les menaces qui pèsent sur les hérissons

Trafic routierEn France, près de 2 millions de hérissons sont tués chaque année.
L’utilisation de pesticideLe hérisson consomme souvent des insectes intoxiqués avec ce produit de synthèse et s’intoxique à son tour.
Les prédateurs naturelsLes principaux prédateurs du hérisson sont le renard, la fouine, le blaireau, la chouette et la buse.
L’attaque des parasitesLe hérisson est souvent attaqué par divers parasites tels que les asticots des mouches, les puces et les tiques.
Accidents diversNoyade dans les piscines, étouffement avec des détritus (pièces métalliques, plastiques…), chute dans les fossés.

Comment aménager un milieu de vie pour le hérisson ?

Le hérisson est un insectivore qui constitue une grande aide au jardinier. Il ne touche pas à vos plantes, mais s’attaque uniquement aux insectes ravageurs de vos potagers. Voici quelques astuces pour accueillir cet animal dans votre jardin.

 1) Créez des points de passage dans votre jardin

Le hérisson aime bien se balader et chasse sur un territoire de 3 à 10 ha. Ainsi, pour faciliter ses déplacements, laissez des ouvertures dans vos clôturesUn trou de 10 cm de côté suffit pour que cet animal s’introduise chez vous.

2) Limitez les opérations de tonte et de débroussaillage

Le hérisson aime bien le silence et la tranquillité. Ainsi, si vous ne voulez pas le faire fuir, espacez vos opérations de tonte et de débroussaillage. De plus, faites en sorte que votre jardin ne soit pas trop entretenu ni trop ratissé. Si par ailleurs vous avez un verger, ne ramassez pas les fruits tombés au sol. Les hérissons raffolent des prunes, des poires et des pommes.

Attention : Si vous comptez bruler un tas de bois et de feuilles mortes, vérifiez si ceux-ci ne servent pas d’abri aux hérissons.

3) Construisez un abri pour hérisson

Les hérissons sont des animaux hibernants. Lorsque l’automne commence à arriver, ils construisent leur abri pour se réfugier. Ils choisissent une haie dense ou un bosquet pour se fabriquer une litière confortable garnie de mousse et de feuilles sèches afin de se protéger du froid. Dès que le mercure descend en dessous des 10 °C, ils s’y installent et font apparition au printemps suivant.

De ce fait, laissez des tas de feuilles mortes, des branchages ou des amas de compost dans un coin de votre jardin. Avec cette astuce, nul doute que cet animal vous rendra visite.

Vous pouvez également accueillir un hérisson dans votre jardin grâce à la fabrication d’un gîte sur mesure. Pour ce faire, vous n’aurez besoin que d’une simple caisse en bois (35x35x35 cm). Faites un trou de 10 cm de côté en guise d’entrée et recouvrez la boîte de feuilles mortes et de branchages.

Si votre abri est à son goût, une femelle hérisson pourrait même y mettre bas et élever ses petits.

4) Attirez-le avec de la nourriture

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Le saviez-vous ? Les hérissons sont très friands de croquettes pour chats. Ils raffolent également d’autres aliments comme les céréales, les vers de farine (disponibles en jardinerie) et les cacahuètes (non salées). Vous pouvez aussi mettre à côté de son abri une gamelle d’eau, car cet animal ne supporte pas la chaleur en été.

Attention : Le hérisson digère mal le lait. Ainsi, évitez de lui en donner.

Les erreurs à éviter

  • Utiliser des produits chimiques: pour faire du hérisson votre allié, l’une des premières choses à bannir est l’utilisation de pesticides chimiques. Cela pourrait l’empoisonner directement ou indirectement (par la consommation d’insectes contaminés).
  • Fabriquer un piège à bière: les jardiniers utilisent cette technique pour capturer les limaces. Il s’agit toutefois d’une mauvaise idée, car le hérisson pourrait être tenté d’en boire, ce qui lui rendra malade.
  • Ne pas couvrir sa piscine: pour éviter les accidents de noyade, pensez à couvrir les étendues d’eau la nuit. Certes, cet animal est un bon nageur, mais il risque rapidement de s’épuiser à chercher une issue.

Vous l’aurez compris, le hérisson constitue un véritable allié pour le jardinier et joue d’ailleurs un rôle écologique. Ainsi, oubliez ces produits chimiques polluants et comptez plutôt sur cet animal qui vous permettra de lutter contre les insectes nuisibles.