Quelles méthodes pour améliorer la composition de son jardin ?

Vous souhaitez améliorer la composition de votre jardin ? Ce petit guide vous propose plusieurs méthodes pour évaluer la qualité du sol et le rendre plus riche grâce à des techniques adaptées. Texture de la terre, acidité, teneur en minéraux… de nombreux paramètres entrent en jeu. Suivez nos conseils pour des plantes vigoureuses et en bonne santé !

Analyser la texture du sol

Le sol est constitué de quatre composants :

  • Les minéraux, qui définissent la texture du sol
  • La matière organique, qui donne naissance à l’humus
  • L’air (dioxyde de carbone, oxygène, azote…)
  • L’eau, souterraine ou provenant de l’infiltration

Ces éléments, présents en différentes proportions, déterminent la composition de votre jardin.

Le sol est l’élément de base du jardin. Il est important d’analyser sa texture pour l’enrichir et adapter vos cultures en fonction de ses caractéristiques. Vous semble-t-il plutôt compact, léger ou granuleux ? Découvrez ci-dessous les principales textures de terre.

Texture de terre
Caractéristiques
Qualités
Défauts
Calcaire
Friable et sèche, elle arbore une couleur très claire, presque blanchâtre. Elle contient 10 à 30% de carbonate de chaux.
Elle absorbe très bien l’eau, les engrais verts et la matière organique.
Elle se craquèle et se dessèche rapidement en été. Elle contient de nombreux cailloux qui la rendent difficile à bêcher.
Argileuse
Cette terre change souvent de consistance en fonction du temps. On la reconnaît à sa couleur marron foncé, à son aspect lourd et compact.
Elle retient bien l’eau et la fraîcheur. Elle est également riche en éléments nutritifs.
Elle tend à se durcir facilement, ce qui la rend difficile à travailler. Elle forme des mottes par temps humide.
Sableuse
De couleur claire, elle se compose de grosses particules de sable.
Très légère, elle laisse pénétrer l’eau de pluie et est facile à travailler.
Elle ne retient pas bien l’eau. Il s’agit donc d’une terre pauvre en éléments nutritifs.
Limoneuse (humifère)
De couleur sombre, elle est aussi douce et lisse au toucher. Légère et spongieuse, elle est acide et riche en azote.
Elle contient beaucoup de matière organique. Elle laisse passer l’eau et se travaille facilement.
Elle se dessèche rapidement pendant l’été et nécessite des arrosages fréquents.
Siliceuse
Composée majoritairement de silice, cette terre est drainante, poreuse et acide.
Elle est idéale pour certains arbres, pour les cactus et les conifères. On peut facilement l’enrichir en compost.
Pauvre en calcaire, elle se dessèche très vite.
Tourbeuse
Très sombre, elle est acide et fibreuse.
Elle retient bien l’eau et peut rester humide plusieurs mois en l’hiver. Elle contient beaucoup de matière organique.
Elle se dessèche très rapidement en été et est difficile à humidifier durant cette saison.

Vous l’aurez compris, toutes les plantes ne s’épanouissent pas dans les mêmes types de sol. Bien le connaître est primordial pour ajouter un terreau adapté. Si les fruits et légumes adorent la terre limoneuse, le Rhododendron ou l’Ancolie prospèrent dans la terre sableuse !

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Étudier la composition du jardin

D’autres éléments sont à prendre en compte. Voici quelques astuces pour vous aider à analyser la composition de votre jardin.

Une terre riche en humus ?

Le humus est la couche supérieure et vivante du sol, qui provient de la décomposition des végétaux. Cette matière brune, souple et aérée, est excellente pour améliorer les récoltes. Plus votre terre est riche en humus, meilleure sera la composition de votre jardin !

Mesurer le taux d’acidité

Le PH (potentiel hydrogène) du sol détermine la façon dont la terre réagira chimiquement. Sur une échelle de 1 à 14, celle-ci est très acide ou très alcaline. Autrement dit, soit les éléments nutritifs sont trop dissous dans l’eau, soit ils sont bloqués et inaccessibles. Le PH idéal d’un jardin se situe entre 6,5 et 7,5.

Faire un diagnostic de son jardin

Pour rééquilibrer la composition de votre sol, apprenez à connaître ses atouts et ses faiblesses. Vous pourrez ensuite déterminer précisément les méthodes à utiliser pour en améliorer la qualité. Voici un petit récapitulatif des éléments à prendre en compte :

  • la texture
  • la structure
  • la porosité
  • la quantité d’humus
  • le taux d’acidité
  • la teneur en matière organique
  • la richesse en minéraux

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Enfin, prenez en compte le contexte. Parfois, le sol est très pauvre à cause d’un usage intense en pesticides ou de nombreux terrassements.

Entretenir le sol toute l’année : techniques et astuces

Les actions à entreprendre diffèrent selon les caractéristiques de votre sol. Voici néanmoins quelques conseils méthodiques pour vous aider à améliorer la composition de votre jardin.

Bêcher la terre

Avant toute chose, pensez à aérer la terre en la bêchant par temps sec. Il est préférable de réaliser cette opération en automne. Vous en profiterez pour arracher les mauvaises herbes.

Surveiller le taux d’acidité

Il existe dans le commerce des kits de test permettant de connaître la teneur de votre sol en matières nutritives. Pour contrôler l’acidité du sol, il vous suffit de verser le liquide sur un petit carré de terre et d’analyser votre résultat. Le sol est trop acide ? Des amendements à la chaux vous aideront à réguler le PH. Si le taux en alcaline est trop élevé, préférez les engrais à base de souffre.

Apporter des amendements

Les amendements modifient l’état du sol sur le plan physique et chimique. Ils en améliorent la texture et la structure. Découvrez ci-dessous les principaux amendements minéraux et organiques.

Caractéristiques
Types de sols
Incorporation
Les amendements minéraux
Argile de bentonite
Se mêle bien à l’humus et retient l’eau, idéal pour prévenir les sécheresses
Limoneux et sableux
Automne
Basalte
Apport d’oligoéléments, améliore la résistance aux maladies
Sableux, argileux
Toute l’année
Carbonate de calcium
Réduit l’acidité et améliore la vie microbienne
Argileux
Automne ou hiver
Dolomie
Apport en magnésium, accélère la décomposition des matières organiques
Argileux
Fin d’été ou début d’automne
Les amendements organiques
Fumier
Mélange de paille et déjections animales très riche en micro-organismes
Tous types de sol
Toute l’année
Compost
Grands apports en éléments nutritifs
Sableux et argileux
Printemps et automne
Terreau
Il existe dans le commerce de nombreux terreaux riches en éléments nutritifs
Tous les types de sols
Automne et hiver idéalement
Terreau maison
Fabriquez facilement un terreau de feuilles mortes !
Sols pauvres
Tous les deux ans

Attention : ne confondez pas amendements et engrais. Les deuxièmes ont pour objectif de nourrir directement les plantes. S’ils améliorent vos rendements, ils ont peu de conséquences sur l’état de votre sol. Petite astuce toutefois : dans les jardins pauvres en matière organique, vous pouvez planter des légumineuses. Ces engrais verts diffusent de l’azote !

Pailler la terre

Le paillage est une technique de jardinage visant à limiter l’évaporation de l’eau dans le sol. Non seulement il empêche la terre de sécher, mais il favorise aussi sa transformation en humus. De nombreux paillages sont possibles :

  • copeaux d’écorces
  • gravillons
  • feuilles mortes
  • sciures de bois…

Quelques astuces biologiques

Voici enfin quelques astuces à essayer selon la composition de votre jardin :

  • apposer un broyat de branches pour améliorer les rendements
  • mêler de l’argile à une terre sableuse…
  • …et du sable dans les sols argileux
  • ne pas lésiner sur le compost maison
  • tamiser le sol de cendres de bois, riches en sels minéraux
  • planter des arbustes à feuillage caduque pour enrichir, chaque automne, la terre en humus