Planter et tailler le bougainvillier : comment s’y prendre ?

Bougainvillier grimpant

Plante grimpante au feuillage vert foncé persistant, le bougainvillier, ou la bougainvillée, possède de magnifiques fleurs roses, mauves, pourpres ou rouges, avec une floraison de mai à novembre. Cet arbuste originaire d’Amérique du Sud se plait particulièrement dans les régions au climat méditerranéen. Suivez notre guide pratique pour réussir la plantation et la taille de votre bougainvillier.

Bougainvillier grimpant

Tarif moyen d'un jardinier pour l'entretien d'un arbuste

Entre 30 € et 45 €/heure

La plantation du bougainvillier

Bien planter un bougainvillier est essentiel car de cela dépend la reprise, la floraison mais aussi la bonne croissance de la plante. Deux options s’offrent à vous : la plantation en pleine terre ou en pot. Dans les deux cas, sachez que le bougainvillier a besoin de soleil et d’une terre plutôt légère.

Préparation du sol pour la plantation de bougainvilliers

La plantation du bougainvillier en pleine terre

Le bougainvillier ne résiste pas au gel. Sa culture en pleine terre est donc réservée aux régions avec un climat et un hiver doux. Vous habitez sur le pourtour méditerranéen ? Vous pouvez planter votre bougainvillier idéalement au printemps, dans un sol léger. Le mieux est d’effectuer un mélange de terreau, de terre du jardin et de sable.

À retenir : le bougainvillier doit être planté dans un endroit chaud et ensoleillé, abrité du vent et si possible au pied d’un support afin de pouvoir le faire grimper.

Joli bougainvillier grimpant à l’entrée d'une maison

La plantation du bougainvillier en pot

Dans les zones où la température descend régulièrement sous les 0°C pendant l’hiver, il est conseillé de planter le bougainvillier en pot. Cela vous permettra de le rentrer facilement en cas de besoin, dans un endroit bien exposé à la lumière (au moins 4 à 5h par jour) et à l’abri du gel :

  • prenez un bac et remplissez-le de billes d’argile
  • une fois placé votre bougainvillier dans un terreau pour plantes fleuries, mettez un tuteur pour le soutenir
  • effectuez un rempotage au printemps en utilisant un pot avec un diamètre légèrement supérieur
  • vous pouvez rajouter de l’engrais spécial bougainvillier pour obtenir une floraison encore plus spectaculaire

La taille du bougainvillier

Taille d'un bougainvillier

Tailler un bougainvillier n’est pas une nécessité. Cela est même contre-productif lorsque celle-ci est trop sévère. En effet, les fleurs apparaissent au niveau du bois de l’année précédente : une taille importante supprime donc la floraison pour la saison à venir.

Il est néanmoins possible d’effectuer une taille “esthétique” pour équilibrer la ramure et afin d’éviter à votre plante de devenir difforme. L’ensemble du bougainvillier ne doit donc pas être taillé. Opérez juste par petites touches légères et progressives chaque année pour un résultat optimal. Nous vous recommandons de respecter les étapes suivantes :

  • tailler l’arbuste à la fin de l’hiver, une fois les risques de gelées terminés
  • retirer les branches trop longues
  • redonner une forme buissonnante
  • enlever une vieille branche tous les ans pour renouveler la végétation
  • au moment de la floraison, supprimer régulièrement les fleurs fanées pour stimuler l’apparition de nouvelles pousses

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Attention, si l’arrosage est généreux en été, vous devez le limiter en hiver et bien laisser sécher la terre entre deux arrosages.

L’entretien du bougainvillier

Pour bien entretenir votre bougainvillier, différents gestes doivent être effectués selon les saisons.

Entretien d'un bougainvillier

Entretenir un bougainvillier de l’été à l’automne

Toutes les deux semaines environ, ajoutez de l’engrais liquide pour plantes fleuries. Cela va permettre de stimuler la floraison (un engrais spécial bougainvillier donne encore de meilleurs résultats). Limitez l’apport d’engrais à la fin de l’été et stoppez totalement au début de l’automne.

Entretenir un bougainvillier en automne et en hiver

Vous habitez dans une région froide avec des gelées fréquentes ? Cultivez votre bougainvillier en pot et mettez-le hors-gel pendant l’hiver. Optez pour un endroit avec une température minimale de 8 à 10°C. L’idéal est une serre, une orangerie ou une véranda non chauffée, avec un maximum de lumière. Pour l’arrosage, celui-ci doit être réalisé uniquement quand la terre est sèche en profondeur.

Entretenir un bougainvillier au printemps

Le printemps est la période pour sortir le bougainvillier de son repos végétatif. Vous devez ainsi reprendre des arrosages réguliers.

Les maladies du bougainvillier

Fleurs de Bougainvillier rose

Le bougainvillier n’est pas très fragile, en particulier s’il pousse à l’extérieur. À l’intérieur, cela est un peu différent, car il doit retrouver des conditions naturelles de culture afin de ne pas dépérir. Le feuillage peut alors être légèrement pulvérisé avec de l’eau non calcaire.

Concernant les maladies à proprement parler, vous pouvez être confronté à deux problèmes avec le bougainvillier :

  • feuilles qui brunissent et qui s’enroulent : attaque de pucerons
  • feuilles qui jaunissent subitement : attaque de cochenilles
Astuce de notre expert
Avec sa palette de couleurs évoquant les régions méditerranéennes, le bougainvillier est un arbuste idéal pour grimper et habiller tous les murs et les murets. En pleine terre ou en bac dans le reste de la France, cette plante illumine vos étés. Pour obtenir des conseils personnalisés en fonction de votre environnement, faites appel à nos partenaires partout en France. Recevez ainsi plusieurs devis gratuits pour planter, tailler en entretenir vos bougainvilliers.

La multiplication du bougainvillier

Bougainvillier grimpant fuchsia

Il est très simple de multiplier les bougainvilliers par marcottage, au printemps et en été. Deux cas de figure peuvent alors se présenter.

Vous possédez une branche assez longue, souple et proche du pied

  • Placez un tronçon courbé directement en terre, dans du terreau.
  • Incisez-le légèrement, si le bois est ligneux, sous la partie enterrée.
  • Fixez la partie enterrée à l’aide d’un crochet.
  • Redressez l’extrémité de la tige, sans la casser.
  • Maintenez le terreau humide pendant l’été.
  • Une fois les racines développées, séparez la marcotte de la plante mère afin de la replanter à la fin de l’automne.

Vous ne possédez pas de branche assez longue et souple (ou le bougainvillier est en pot)

Vous avez la possibilité de pratiquer une marcotte aérienne.

  • Prenez 10cm d’une tige droite et supprimez les feuilles.
  • Effectuez deux incisions légères de l’écorce, en les séparant de 1cm, puis retirez l’anneau d’écorce créé.
  • Servez-vous d’un plastique opaque, de type sac-poubelle, et de ficelle, pour fabriquer un manchon afin d’envelopper la tige.
  • Remplissez ce manchon de mousse (ou avec un terreau très humifère) puis arrosez.
  • Fermez la partie supérieure du manchon et maintenez l’intérieur humide tout l’été.
  • Contrôlez la présence suffisante de racines à l’automne puis séparez la tige sous le manchon.
  • Placez le rameau en terre sans oublier de le rabattre à 1 ou 2 feuilles.
Contacter un jardinier Devis gratuit dans votre ville