Comment se débarrasser des puceron avec du purin d’ortie

Vos fleurs, vos légumes et arbres fruitiers subissent une invasion de pucerons ? Hors de question de les laisser détruire vos plantes ! Ni d’empoisonner votre jardin avec des produits chimiques toxiques… Heureusement, voici un remède naturel infaillible pour lutter contre ces bestioles : le purin d’ortie !

Les pucerons en un clin d’œil

FamilleAphidoidea
CouleurRouge, noir, vert, blanc…
LongueurEntre 1 et 4 mm
Période d’activitéPrintemps, été, automne
Principaux prédateursCoccinelles, larves de syrphes et chrysopes

Le puceron est un petit insecte très présent dans les jardins, lorsque la température augmente. Appartenant à la super-famille des Aphidoidea, il se décline en plusieurs couleurs : noirrougeblancvert… Ces bestioles peuvent ravager nos plantes à tout moment de l’année, sauf en hiver à cause du froid et du repos végétatif.

Il s’attaque à divers végétaux comme les arbustes, les légumes du potager et les plantes à fleurs et se nourrit de leur sève. Capable de se reproduire à toute vitesse (grâce au phénomène de la parthénogenèse), ce parasite est particulièrement présent sur les rosiers, dont il détruit les bourgeons floraux.

Les dommages causés par les pucerons sont surtout d’ordre esthétique. Toutefois, les plantes infestées peuvent être sujettes à diverses maladies que ceux-ci transmettent avec leur appendice buccal.

Mais pas de panique ! Vous pouvez organiser une lutte naturelle et efficace contre ces petits insectes grâce à l’utilisation de purin d’ortie.

Le purin d’ortie pour vitaliser vos plantes et lutter contre les pucerons

Considérée à tort comme étant une mauvaise herbe, l’ortie est pourtant une plante médicinale aux multiples vertus. Elle est originaire des régions tempérées de l’Europe et d’Asie, mais s’est vite éparpillée à travers le monde. Son purin, un produit à la fois efficace et facile à réaliser, constitue la solution idéale pour combattre l’invasion de pucerons et contribuer à la croissance des plantes.

FamilleUrticacées
TailleEntre 50 cm et 1 m
VertusAntifongique, insecticide, anti-inflammatoire, toniques, dépuratives, diurétiques

Les bienfaits du purin d’ortie pour vos plantes

Le purin d’ortie est une simple macération de la plante dans de l’eau. Ses vertus ont été découvertes durant une expérience menée par Rolf Paterson. Le scientifique suédois s’est aperçu que la préparation avait la faculté de vitaliser les plantes, d’optimiser leur croissance, mais aussi de favoriser les récoltes.

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Qu’il soit utilisé en arrosage ou en pulvérisation, le purin d’ortie est très bénéfique pour les végétaux. Sa forte concentration en éléments nutritifs (azote, fer, minéraux divers, vitamines, oligo-éléments…) fait de lui un excellent fertilisant naturel. Il stimule la vitalitéprévient les carences minérales et participe au bon développement des plantes. Sans oublier qu’il peut rehausser la saveur des légumes et la beauté des fleurs, lorsqu’il est utilisé convenablement.

Sachez toutefois que les bienfaits du purin d’ortie ne se limitent pas qu’à la fertilisation. Comme nous l’avons précisé au début de l’article, cette préparation peut également être un allié de taille pour éliminer les insectes nuisibles, en l’occurrence les pucerons. Elle possède, en effet, des vertus fongicides et insectifuges grâce à une molécule phytopathogène contenue dans l’ortie. Le purin d’ortie est, par ailleurs, recommandé pour renforcer les défenses des plantes face aux maladies cryptogamiques (causées par les champignons).

Comment fabriquer du purin d’ortie ?

La fabrication du purin d’ortie est relativement simple. Il vous suffit de respecter à la lettre les étapes qui suivent :

1) Hachez 1,5 kg de feuilles d’orties. Si possible, privilégiez les jeunes pousses et celles non montées à graines.

2) Faites macérer les feuilles en purée dans 1 litre d’eau, si possible dans de l’eau de pluie pour faire des économies

3) Filtrez ensuite le tout

4) Ne jetez pas les feuilles utilisées pour préparer le purin, car elles constituent un activateur de croissance efficace dès lors où vous les ajoutez au compost.

Une fois la préparation filtrée, on entre ensuite dans le processus de fermentation qui est l’étape la plus importante. Généralement, la durée de ce procédé dépend de la température ambiante.

Laissez fermenter la solution pendant :

  • 6 jours si la température ambiance avoisine les 29 °C
  • 15 jours à 20 °C
  • Et 20 Jours à 5 °C

N’oubliez pas de remuer la solution quotidiennement afin de faire remonter les bulles à la surface.

Bon à savoir : La préparation sera terminée une fois que vous n’apercevrez plus de bulles dans la solution.

Comment et quand utiliser le purin d’ortie ?

Comme vous l’aurez compris, l’utilisation du purin d’ortie ne vise pas seulement à lutter contre les pucerons. Cela permet également de renforcer la résistance des plantes. Il s’agit d’un acte qui ne se fait pas n’importe quand et qui demande de la précision.

Pour lutter contre les pucerons et autres insectes nuisibles

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Effectuer une pulvérisation fine (sans dilution) sur diverses parties de la plante comme la tige, les fleurs et les feuilles. Et si en cas d’attaque-surprise vous n’avez pas eu suffisamment de temps pour préparer votre purin (étant donné que sa fermentation dure plusieurs jours), vous pouvez l’utiliser au bout de 12 heures de fermentation, uniquement pour venir à bout des pucerons.

Pour le conserver, il vous suffit de le mettre à l’abri de la lumière à une température ne dépassant pas les 20 °C.

Important : Observez régulièrement vos plantes, pour identifier le plus tôt possible l’apparition de ces bestioles. Les traitements curatifs et préventifs seront ainsi plus efficaces.

Pour traiter et prévenir les maladies cryptogamiques

Diluez dans 10 litres d’eau 1 litre de purin d’orties. En préventif comme en curatif, pulvérisez ensuite la solution sur le sol et sur les parties des plantes à traiter (ou à protéger). Cette technique est particulièrement efficace pour soigner et prévenir l’apparition de diverses maladies cryptogamiques comme la Marssonina rosae, la Rouille ou l’Oïdium.

Pour fortifier vos plantes

Si vous voulez donner un coup de « peps » à vos plantes, il est préférable d’utiliser le purin d’orties durant la période de floraison, c’est-à-dire auprintemps, lorsque la végétation se renouvelle. Pour ce faire, mélangez 10 litres d’eau avec 2 litres de purin que vous pulvérisez ensuite sur les plantes à vitaliser.

Cette technique permet non seulement d’activer la croissance des plantes, mais aidera également ces dernières à se reconstituer des réserves pour affronter la prochaine période hivernale.

Purin d’ortie : quelques précautions à prendre

  • Lorsque vous utilisez votre purin, évitez de pulvériser une grande quantité sur les feuilles de vos végétaux (surtout s’il s’agit de plantes à fleurs). Et pour cause, la forte teneur en azote de la macération booste le feuillage aux dépens de la floraison.
  • Qu’on se le dise, l’odeur du purin d’orties n’est pas agréable du tout, voire répugnante. Il est dans ce cas conseillé de le conserver dans un endroit adapté. Vous pouvez également vous servir d’un bocal hermétique.

 Vers le haut