Que penser du système d’arrosage avec tuyaux poreux ?

Le tuyau poreux fait actuellement de l’ombre aux systèmes d’arrosage traditionnels. S’il a l’avantage d’être moins énergivore et plus pratique que ses homologues, cet accessoire est loin de faire l’unanimité chez les jardiniers. Alors qu’en est-il de ses performances ? Arrive-t-il à convaincre ? Tour d’horizon sur ses caractéristiques, ses atouts et ses inconvénients !

Tuyau poreux : kézako ?

Le tuyau poreux, aussi appelé micro-poreux, est un tuyau d’arrosage percé de petits trous sur toute sa longueur. Grâce à cette caractéristique, il laisse s’échapper de l’eau à très faible pression, ce qui permet de conserver l’humidité des plantations et une bonne absorption du sol.

Ce dispositif amène de l’eau directement là où elle est nécessaire. Contrairement aux autres systèmes d’arrosage qui aspergent les plantes et donc mouillent le feuillage, le tuyau poreux cible les pieds des cultures, prévenant ainsi la propagation des maladies.

Caractéristiques techniques du tuyau poreux

Diamètre intérieurEntre 10 et 20 mm
Matière de conceptionCaoutchouc
DébitEntre 1 et 10 l/h
Pression min et maxDe 0,3 à 1,5 bar
Plantations indiquéesHaies, des plantations en ligne et des zones étroites

Comment ça marche ?

Ce système d’arrosage se branche directement à un robinet. Il suffit de le poser aux pieds des cultures, de le faire serpenter entre les plantes et de tourner le robinet. Une fois le système mis en marche, le tuyau exsude sur toute sa longueur sous forme de gouttelettes.

Bon à savoir : Le tuyau poreux est un système particulièrement indiqué pour arroser les légumes disposés en ligne ou placés côte à côte. Les massifs, les semis et les haies apprécieront également sa présence.

Quid du prix du tuyau poreux ?

Parce que les fabricants sont différents, le prix de ce genre de dispositif peut varier énormément. Mais dans tous les cas, les fourchettes de prix se situent entre 15 à 25 € le tuyau de 15 à 20 mètres. À noter que le nez de robinet est inclus dans ces tarifs.

L’aspect pratique du tuyau poreux

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Si le tuyau poreux est de plus en plus plébiscité par les jardiniers, c’est qu’il confère une myriade d’avantages.

Un dispositif économique et écologique

Le tuyau micro-poreux permet une économie d’eau allant jusqu’à 70 % pour les jardiniers. Avec ce système d’arrosage, il est même possible d’utiliser l’eau de pluie, à condition de placer le récupérateur d’eau pluviale en hauteur.

Un arrosage efficace

Le tuyau poreux fait partie de la famille des systèmes de micro-arrosage de précision. En se déversant lentement, l’eau irrigue et imprègne efficacement le sol. De nombreuses déconvenues comme le gaspillage d’eau, la formation de croûte et le lessivage des sols sont ainsi évités.

Une solution efficace pour prévenir les maladies

Le tuyau poreux se base sur un système d’arrosage des pieds de cultures. Grâce à ce dispositif, vous évitez la prolifération des maladies cryptogamiques favorisée par l’arrosage des feuilles. C’est notamment le cas des plantes sensibles comme l’aubergine, le rosier ou la tomate.

Un gain de temps

Ce système d’irrigation vous évitera les nombreuses allées et venues dans votre jardin pour remplir votre arrosoir. Il suffit de bien installer le tuyau poreux une seule fois et vous n’aurez plus rien à faire durant toute la saison.

Ce dispositif, couplé à un programmateur d’arrosage, constitue par ailleurs, une solution idéale pour les jardiniers souvent occupés. L’irrigation a donc lieu automatiquement à n’importe quel moment de la journée.

Un tuyau très souple

L’avantage de ce type de tuyau réside par ailleurs dans sa souplesse. Grâce à cette caractéristique, il pourra facilement se faufiler entre vos plantations, qu’il s’agisse de jardin d’ornement, de potager ou de planches de semis.

Les inconvénients de ce dispositif

Si le tuyau poreux offre d’innombrables avantages à son utilisateur, il présente néanmoins quelques inconvénients qu’il est nécessaire de savoir.

  • Le tuyau poreux a tendance à se boucher, en particulier si l’eau est très calcaire.
  • Il offre une diffusion irrégulière. En effet, l’eau située à la tête du tuyau est plus considérable qu’à la fin.
  • Ce dispositif est également assez fragile. Il a tendance à se casser au fil des utilisations.
  • La présence d’un tuyau poreux sur son jardin d’ornement peut être inesthétique. Ce problème peut toutefois être résolu grâce à la mise en place d’un paillage.

Pour résumer

Les plusLes moins
·         Souple

·         Économique

·         Arrosage efficace

·         Peut-être connecté à un programmateur d’arrosage
·         Moins résistant

·         Arrosage moins uniforme

·         Les perforations qui ont tendance à se boucher

Comment installer un tuyau poreux ?

Ce dispositif est relativement simple à mettre en place. L’installation d’un tuyau poreux peut se faire de 2 manières :

1) En surface aux pieds des plantes

Si vous optez pour cette solution, il est nécessaire de commander un tuyau plus long, et ce, afin que celui-ci puisse se faufiler entre les cultures.

Les étapes à suivre :

  • Raccordez le tuyau à une arrivée d’eau et repliez-le avec un ruban en caoutchouc à l’extrémité pour bloquer le circuit.
  • Déroulez et placez le tuyau au pied des végétaux à arroser. Faites-le serpenter si les plantes sont espacées. Par contre, disposez-le en ligne droite si celles-ci sont serrées entre elles (c’est notamment le cas des haricots verts).
  • Ouvrez le robinet et mettez en marche le circuit. Il est important que l’eau sorte du tuyau sous forme de gouttelettes et non de jets. Si le cas se présente, c’est que la pression est trop forte. Ainsi, pensez à le réduire ou à installer un régulateur de pression entre le robinet et le tuyau.
  • Ajustez le temps d’ouverture de l’arrivée d’eau en fonction de la longueur du tuyau ou du besoin en eau de votre jardin. Vous pouvez également coupler le système avec un programmateur d’arrosage pour vous faciliter la tâche.
  • Pour des soucis d’esthétique et surtout pour diminuer l’évaporation d’eau en été, pensez à couvrir le tuyau de paillis.

2) Enterré dans une tranchée

  • Si vous optez pour cette deuxième solution, il vous suffit d’enterrer le tuyau dans une tranchée de 5 cm de profondeur et le recouvrir de terre non tassée.
  • Lors de la disposition, veillez à ce que le tuyau couvre l’ensemble de la superficie de votre jardin.
  • Pour éviter que le tuyau ne se bouche, enroulez-le de feutre géotextile. Ce dernier ne freinera pas l’évacuation de l’eau, mais empêchera l’infiltration de particules dans les perforations.

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Bon à savoir : 

  • L’arrivée d’eau peut aussi bien être un robinet qu’une citerne de récupération d’eau étant donné que ce dispositif fonctionne à basse pression.
  • Généralement vendus en lot, les tuyaux poreux sont raccordables entre eux, ce qui permet un agrandissement de la surface d’arrosage.

Comment éviter que le tuyau poreux ne se bouche ?

  • Si vous utilisez une citerne de récupération d’eau de pluie, pensez à bien la filtrer. En effet, elle peut contenir des dépôts et particules pouvant boucher les microtrous du tuyau. Pour ce faire, intercalez un morceau de bas en nylon (ou de collant) entre l’arrivée d’eau et le tuyau.
  • Si par contre vous souhaitez utiliser l’eau du robinet, il faudra faire attention aux dépôts de calcaire qui peuvent boucher les perforations. Au milieu et en fin de saison, placez le tuyau dans une cuve remplie d’eau vinaigrée. Cette solution enlève efficacement le calcaire et ne présente aucun danger pour les plantes.

Verdict final ?

Le tuyau poreux constitue une solution idéale pour arroser rapidement, économiquement et sans difficulté votre jardin d’agrément, votre potager ou votre pelouse. Certes, ce dispositif présente quelques inconvénients, mais ces petits défauts pèsent peu face à ses nombreuses qualités. Grâce à ce système révolutionnaire, vos parterres de fleurs et vos légumes vous seront reconnaissants !