Pelouse écologique : tout savoir pour avoir un gazon 100% bio

Le gazon écologique se différencie de la pelouse traditionnelle par de nombreux critères : pas d’utilisation de produits chimiques, tonte manuelle, techniques culturales particulières… Notre guide pratique vous donne toutes les informations à connaître pour donner naissance à une belle pelouse écologique, respectueuse de l’environnement.

Qu’est-ce qu’une pelouse écologique ?

Un gazon écologique, ou gazon naturel, permet à la diversité biologique de s’exprimer sans entrave. L’absence d’herbicides et de pesticides aidant à la prolifération des insectes et des mauvaises herbes, il est néanmoins nécessaire d’employer des méthodes de culture spécifiques.

La pelouse écologique a donc pour principe de maintenir naturellement un équilibre grâce à des techniques raisonnées. L’objectif est de favoriser les écosystèmes, tout en obtenant un gazon esthétique.

Afin d’y parvenir, le gazon doit être conservé assez long (10 à 12cm), et ce pour deux raisons :

  • la longueur de l’herbe joue le rôle de barrière naturelle contre les nuisibles
  • la pelouse peut développer un système racinaire plus important, facteur de résistance contre la sècheresse

Entretenir une pelouse écologique

Un gazon bio nécessite moins d’entretien qu’une pelouse classique.

La tonte

Une tonte plus espacée laisse reposer le jardin et lui permet de mieux résister à la chaleur. Les coupes doivent être douces pour ne pas endommager les racines. Il est recommandé de ne pas tondre plus d’un tiers de la hauteur des brins d’herbes afin que le gazon puisse s’alimenter correctement. Sachez qu’en cas de pelouse très haute, il vaut mieux effectuer plusieurs passages (à quelques jours d’intervalle), plutôt qu’une coupe trop sévère.

Vous devez en outre tondre par beau temps, l’herbe mouillée ayant tendance à se déchirer, laissant ainsi la porte ouverte aux maladies.

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Pour limiter la pollution, il convient de privilégier, dans la mesure du possible :

  • une tondeuse mécanique pour les petites surfaces
  • l’éco-pâturage pour les grands espaces : chèvres, moutons ou chevaux

À retenir : les tondeuses thermiques sont très polluantes. Nocives pour l’environnement, elles peuvent rejeter en effet 93 fois plus d’émissions de particules fines qu’une voiture !

L’arrosage

Un gazon écologique doit être moins arrosé, mais en profondeur en détrempant le sol de façon espacée (au maximum 1 fois par semaine). Faites-le très tôt le matin, ou alors le soir.

 En été, laissez la pelouse jaunir, ce phénomène est naturel.

L’engrais

Bien entendu, un engrais 100% naturel doit être utilisé pour donner de la vigueur à une pelouse écologique : compost ou encore crottin de cheval favorisent ainsi l’activité biologique.

Au moment de la tonte, vous pouvez également pratiquer le mulching en laissant sur place les résidus de coupe pour nourrir naturellement le gazon.

La délimitation de zones distinctes

Il est possible de réduire l’espace octroyé au gazon et laisser des :

  • zones de prairie fleurie (à ne pas tondre)
  • espaces dédiés au maraîchage
  • points d’eau (comme une marre) pour accueillir des espèces aquatiques

Le cas des mauvaises herbes

Un gazon bio est synonyme de diversité. Certaines mauvaises herbes peuvent être utiles au jardin et sont donc conservées, telles que les pissenlits et les pâquerettes (accueil des pollinisateurs). Le pourpier et le plantain sont des plantes comestibles et même médicinales. Par ailleurs, les mousses et les champignons peuvent être gardés dans des endroits humides du jardin.

Conseil : pour les mauvaises herbes à enlever, arrachez-les avant leur floraison afin d’éviter leur multiplication.

Le trèfle et le gazon écologique

Même s’il n’est pas apprécié par les jardiniers traditionnels qui souhaitent un gazon parfait, le trèfle possède de multiples atouts car il :

  • reste vert même l’été
  • pousse très facilement
  • apporte de l’azote au sol
  • n’a pas besoin d’être coupé, traité ou arrosé

Certaines variétés de micro-trèfles peuvent être plantées afin d’obtenir un tapis vert ressemblant à une pelouse, le côté écologique en prime.

En résumé

La pelouse écologique est une alternative intéressante au gazon traditionnel. Même si elle demande moins d’entretien, il convient cependant d’en prendre soin, certes différemment, pour la conserver en bonne santé. Nous avons la possibilité de vous mettre en relation avec des professionnels du gazon bio partout en France. Recevez ainsi plusieurs devis gratuits pour créer et entretenir votre jardin écologique en toute tranquillité, grâce à l’aide de spécialistes de confiance situés près de chez vous.