Comment lutter contre les ravageurs de légumes ? Nos conseils

Quel ravageurs sur quels légumes ?

Prendre soin de son jardin est une réelle satisfaction. Effectivement, voir pousser ses variétés favorites de fruits et légumes, et envisager de merveilleux repas en famille autour de plats magnifiques, est un souhait que nous entretenons tous. Toutefois, des semis au végétal final, le chemin de la pousse peut être semé d’embûches. Et dans ce cadre, les ravageurs ne sont pas aussi innocents qu’ils peuvent en avoir l’air. Et le problème, en cela, est le fait qu’il faille une certaine expertise pour pouvoir les reconnaître, et donc y faire face ! Quels sont donc les ravageurs les plus communs dans nos jardins, et sur où les retrouvons-nous ? Voici des réponses que nous allons tâcher de vous apporter.

RavageurLégume viséSymptômesPériode d’apparition
Les pucerons de la carotteCarotteDe couleur bleu-vert, ces insectes de moins de 2 mm sucent la sève du légume faisant se recroqueviller et se dessécher les feuillesFin avril à fin juin
Les pucerons du haricotHaricotIls transmettent des virus, et leur salive toxique infeste la plante, empêchant la floraison, asséchant le végétal, tout en favorisant l’apparition de champignonsEclosion entre février et mars
Les larves de noctuelles et les limacesSaladeLes chenilles défoliatrices attaquent les feuilles de vos salades. Les pétioles sont rongées, et laissent l’opportunité aux virus d’infester vos végétaux en raison de blessures affaiblissantesVers juin
Les doryphoresPomme de terreCes coléoptères pouvant atteindre jusqu’à 12 mm, se font un plaisir de dévorer les feuilles des pommes de terre, jusqu’à empêcher la pousse des légumesRisques d’avril à septembre
Le mildiou de la tomateTomateMaladie provoquant le pourrissement des feuilles, des tiges et des fruitsRisque d’avril à octobre
Les larves de la cécidomyie du chou-fleurChou-fleurOn la reconnaît aux boursouflures des feuilles, et le chou, au lieu de pousser, est dit borgneRisque entre mai et août

Ces ravageurs, qui sont donc nombreux et à l’origine de symptômes bien spécifiques, s’attaquent à une large variété de légumes. C’est pourquoi il est intéressant de savoir les reconnaître, pour pouvoir y faire face efficacement. Alors, comment affronter les ravageurs de son jardin ? C’est la réponse que nous allons maintenant tâcher de vous apporter.

Ne vous laissez plus envahir par les ravageurs !

Nous vivons actuellement dans un monde rempli de chimie. Toutefois, la tendance est à la restriction, pour éviter de se contaminer avec des molécules fort peu agréables dans nos assiettes, et par extension, très peu sympathiques dans nos organismes. A vrai dire, si l’efficacité de certains composants chimiques n’est certes plus à prouver, les effets secondaires ne sont pas inexistants, et c’est pourquoi il est intéressant de faire le choix du naturel pour protéger son jardin. Voici donc un ensemble de méthodes préconisées dans ce cadre.

Misez sur les prédateurs.

Rien de tel, quand il est question de faire disparaître de petits insectes de son jardin, que d’avoir recours aux leviers stratégiques de la chaîne alimentaire ! Voici donc quelques informations qui pourraient donc vous intéresser, si cette technique semble correspondre à l’identité de votre potager :

  • Si vous êtes envahi de pucerons, vous savez certainement que les coccinelles sont très efficaces. D’ailleurs, savez-vous que chaque coccinelle peut dévorer jusqu’à 50 pucerons par jour ? 
  • Dans le cadre d’une infestation de chenilles, ayez recours aux guêpes ! Effectivement, si ces insectes peuvent nous angoisser, c’est face aux ravageurs de nos salades que leur efficacité est la plus grande.
  • Les hérissons, eux aussi, se feront un plaisir de protéger vos salades, en empêchant les limaces de les dévorer !
  • Bien d’autres espèces sont susceptibles de vous donner un petit coup de pouce, pour vous permettre de maintenir un potager en excellente santé. Parmi eux, nous comptons par exemple les araignées, les vers, les crapauds, les belettes ou encore les carabes.

Un ensemble de produits naturels.

Les leviers des prédateurs et des barrières physiques n’étant pas forcément suffisantes, il peut être intéressant de recourir à un ensemble de produits naturels pour mettre fin au règne des ravageurs :

  • Pour éradiquer naturellement les limaces, n’hésitez pas à pulvériser de l’absinthe sur le sol entourant vos plantes,
  • La rhubarbe est un insectifuge de très grande qualité, pour vous débarrasser à la fois des pucerons, des chenilles, ainsi que des limaces. Vous avez plusieurs possibilités d’application : soit en pulvérisation sur les feuilles de vos plantes, soit simplement en déposant les feuilles séchées au sol,
  • Les propriétés de l’ortie sont reconnues et la pulvérisation d’ortie macérée est extrêmement fréquente pour éliminer les acariens et les pucerons. Entièrement naturel, ce principe est apprécié en pulvérisation directe sur les feuilles, mais aussi sur les pieds de vos végétaux. Attention toutefois à ne pas en abuser, pour ne pas détruire vos plantations,
  • Le dernier exemple que nous allons aborder et la fougère : tout aussi efficace, elle vous permettra de dire adieu aux pucerons, mais aussi aux taupins de pommes de terre.

Les ravageurs, fléaux bien difficiles à éviter dans nos jardins, peuvent toutefois être mis en déroute grâce à un ensemble de moyens que nous avons pu noter ici : des prédateurs naturels qui se feront un plaisir de protéger vos plantes, aux pulvérisations végétales, tout est possible. Sachez également que, si vous avez besoin de conseils d’experts, nous demeurons à votre disposition. A vous de jouer !