Chancre bactérien : comment lutter contre et s’en débarrasser ?

Feuille de châtaignier endommagée par le chancre
Feuille de châtaignier endommagée par le chancre

Importé inopportunément des pays asiatiques au XIXe siècle, le chancre bactérien est une maladie qui touche les arbres fruitiers tels que les pommiers, les pruniers, les cerisiers et les marronniers. Cette infection est provoquée par une bactérie nommée pseudomonas syringae. Le chancre n’est pas un problème à prendre à la légère, car non seulement il affaiblit la plante hôte, mais il peut se répandre sur tous les végétaux qui se trouvent tout autour. Si vous ne faites rien, le chancre peut venir à bout d’un arbre d’âge adulte en à peine deux ans.

Concrètement : qu’est-ce qu’un chancre ?

Feuille attaquée par le chancre poudre
Feuille attaquée par le chancre poudre

Le chancre désigne l’ulcération nécrotique du tissu ligneux externe d’un végétal. Cette plaie est provoquée, soit par une infection bactérienne, soit par une infection fongique. Le chancre est très contagieux et se développe très rapidement. Comme nous l’avons soulevé, le chancre est une menace pour les arbres fruitiers, mais aussi pour les rosiers et les conifères.

Les deux types de chancres les plus virulents sont le chancre bactérien et le chancre fongique.

Le chancre bactérien :

La bactérie responsable de la maladie des végétaux est soit un pseudomonas ou bien un xanthomonas. Cette maladie survient surtout en automne, lorsque l’arbre est à nu et qu’il entame sa période de repos. En fait, cette maladie est déjà présente dans un stade latent sur l’arbre dès l’été ou le printemps. Elle attend juste la période propice pour se développer.

Le chancre fongique :

L’ulcération est provoquée par des champignons qui sont véhiculés par l’eau ou le vent. La moindre entaille sur l’écorce de l’arbre est une porte ouverte pour la maladie.

Parmi les deux types de chancres que nous venons de présenter, le chancre bactérien est le plus dévastateur. Si aucune mesure n’est prise, les nécroses vont contaminer toute la surface de l’arbre et entraineront sa mort. Le chancre bactérien est ordinairement assimilé à un cancer en raison de son développement lent et insidieux.

Quels sont les causes et les dégâts provoqués par le chancre bactérien ?

Feuille de rhododendron attaquée par le Fusarium oxysporum ou Phytophthora cinnamomi Rands
Feuille de rhododendron attaquée par le Fusarium oxysporum ou Phytophthora cinnamomi Rands

La principale cause de l’infection bactérienne provoquée par le chancre est une blessure portée sur le tronc ou sur une branche d’un arbre. Un simple accrochage de l’écorce avec un objet pointu et sale suffit à créer une ouverture pour le chancre bactérien. Il tient de préciser que l’infection par le chancre est plus acerbe après une forte pluie, lorsque l’arbre reste mouillé et lorsque le terrain est gorgé d’eau.

Le chancre se manifeste de diverses façons, mais généralement, il débute avec l’apparition d’une ou de plusieurstaches brunes sur l’écorce du tronc ou des branches. Au fur et à mesure qu’elles évoluent, ces taches brunes se mettent à creuser l’écorce de manière concave. Bien que sa forme soit irrégulière, la croissance du chancre est très rapide. Au fil de son développement, la crevasse finit par atteindre la partie dure de la branche et du tronc. Une boursouflure se forme sur le rebord de la crevasse, et qui parfois, laisse s’écouler une gomme jaune doré. À ce stade, l’infection gagne rapidement l’ensemble de l’arbre.

Au printemps, il faut que vous ayez l’œil. En effet, le chancre va se manifester dès cette période. L’arbre qui est déjà d’un aspect maladif va donner moins de feuilles. Sa floraison et sa fructification vont également diminuer. Sans aucune raison apparente, les feuilles, les fleurs et les fruits vont se mettre à tomber. Les fruits qui ne sont pas tombés seront nécrosés ou malformés. Pour les rosiers, vous remarquerez la présence des boursouflures au niveau du point de greffe ou la coupe de taille. Quant aux conifères, leurs parties vertes vont se raréfier. Le moindre coup de vent suffit à les débiter. Les feuilles qui sont attaquées par le chancre bactérien sont perforées de trous ou bien envahies par des taches rougeâtres.

Quels sont les arbres et les plantes les plus concernés par le chancre ?

Chancre citronnier
Chancre citronnier

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Tous les arbres sont concernés par le chancre.

Les arbres fruitiers Pommier, cerisier, prunier, marronnier, abricotier, érable,
Les agrumes Citronnier, oranger
Les plantes ornementales Rosier, sophoras, séquoias,

Le frêne, le pin noir, le platane, le saule, le laurier, la vigne et le colza sont également les proies privilégiées du chancre.

Comment traiter le chancre bactérien ?

Traitement fongicide
Traitement fongicide

L’arbre atteint par le chancre est difficile à soigner, mais ce n’est pas une raison pour le laisser mourir. La première chose que vous devez faire est de nettoyer les blessures de l’arbre avec un outil propre et désinfecté. À l’issue de cette opération, badigeonnez la partie que vous venez de nettoyer avec du mastic fongicide.

Dans le cas où les feuilles tombent en masse, il est recommandé d’appliquer sur l’arbre de la bouillie bordelaise. Évitez d’en abuser, ce remède risque de stériliser les fleurs, et de brûler les végétaux. La bouillie bordelaise est efficace, notamment sur le chancre fongique. Mais encore une fois, il ne faut surtout pas l’utiliser très fréquemment, car il est toxique pour l’environnement. À terme, il peut rendre les champignons beaucoup plus résistants. L’astuce est d’alterner son usage avec d’autres produits qui ont les mêmes effets.

Au besoin, vous pouvez utiliser de la décoction de prêle et du pur jus de consoude que vous aurez diluée à 5 %. Si la prêle renforce les défenses immunitaires des plantes pendant les périodes humides, la consoude est reconnue pour ses vertus cicatrisantes. Appliquée au bon moment, cette solution assure la reformation de la croûte.

Autrefois, les agriculteurs ont utilisé du cuivre pour contrer le développement du chancre, mais son efficacité n’a jamais été prouvée. Vous pouvez également utiliser une préparation à base de bactéries que l’on appelle le Bacillus subtilis, et qui est disponible auprès des commerces spécialisés.

Si l’arbre est beaucoup trop atteint, il faudra couper les branches, 20 cm par-dessous les premiers chancres, et ensuite les passer par le feu.

Astuce de notre expert

Nous tenons à préciser que la meilleure prévention contre les chancres est de veiller à la bonne hygiène pendant la taille des arbres et des plantes.
Si vous avez besoin de nos conseils d’experts, nous sommes à votre disposition et nous ferons une joie de vous aider.

Comment prévenir le chancre ?

Rosier attaqué par le chancre
Rosier attaqué par le chancre

Pour éviter que les chancres bactériens ne viennent contaminer l’arbre, prenez soin de les tailler avec des outils désinfectés avec de l’alcool et toujours par temps sec. Tâchez de respecter les périodes appropriées par l’élagage et la taille.

Par ailleurs, il faudra éviter de planter des arbres sensibles au chancre sur un sol :

  • Argileux
  • Mal drainé
  • Humide

Néanmoins, la solution idéale pour prévenir l’apparition du chancre est l’utilisation d’un badigeon qui est composé d’argile kaolin (3 volumes), d’un bactéricide, d’un fongicide et de bouse de vache fraîche (1 volume). Cette préparation aide à la régénération des écorces. Pour lier ce badigeon, il faut ajouter de l’eau et de l’huile d’olive ou du savon noir. Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de sarriette pour renforcer les vertus fongicides de la préparation. Dans l’idéal, ce badigeon s’applique sur l’écorce de l’arbre à la fin de l’hiver, lorsque la période de gel est définitivement passée.

Vous pouvez également pratiquer la technique dite du chaulage qui est très efficace sur les arbres fruitiers. Le principe est de badigeonner l’écorce de l’arbre avec du lait de chaux. Cette solution possède la particularité d’éliminer les bactéries et les champignons qui s’incrustent en attendant que les conditions de développement soient favorables. La préparation est assez facile. Dans un contenant en inox, mélangez un volume de chaux vive agricole et 2 volumes d’eau de pluie, et laissez reposer pendant 24 heures. Le chaulage de l’arbre doit intervenir pendant ou à la fin de l’hiver.

Récapitulatif :

Niveau de préparation Niveau d’efficacité
Badigeon d’argile Difficile Moyen
Chaulage Facile Élevé