Carence en bore : tout ce qu’il faut savoir pour soigner le sol

Le bore est un minéral indispensable pour la croissance des végétaux, or il est l’oligo-élément qui risque le plus d’être en carence. En effet, de nombreuses plantes, telles que la vigne et la luzerne ont un énorme besoin en bore. En cas de carence, ces plantes parviennent difficilement à maturité. Et encore, si elles y parviennent, elles sont esthétiquement dans un piteux état. Aussi, plutôt que d’attendre que les plantes souffrent d’un déséquilibre, il est recommandé d’agir en amont en apportant à la terre tout ce dont il a besoin pour éviter les carences.

Quels sont les multiples rôles du bore ?

À la différence des autres oligo-éléments, le bore ne joue aucunement le rôle de catalyseur dans un végétal. Des études ont démontré qu’il agirait plutôt comme une hormone qui faciliterait le processus de la synthèse des phytohormones.

Chez les végétaux, le bore stimule :

La translocation des sucres

Cette conclusion a été tirée après une étude sur la betterave à sucre, une plante très exigeante en bore.

La formation des tissus et des parois

En se mélangeant avec du calcium, le bore va booster la croissance des tissus végétaux. Pour ainsi dire, la souplesse des structures chez les plantes et les animaux est possible grâce au bore. C’est principalement pour cette raison qu’il est utilisé dans les alliages métalliques qui sont destinés aux avions.

La reproduction végétale

Le bore influe énormément sur la reproduction végétale.

La présence du bore dans le sol

La matière organique que l’on appelle également colloïdes humiques est la source principale de bore dans les sols agricoles. En fait, cet oligo-élément est obtenu après que la matière organique a été décomposé. C’est également de cette façon qu’il se retrouve en association à la fraction argileuse du sol en se matérialisant sous la forme de borosilicates, auquel cas, il n’est libéré que graduellement. Lorsque le bore est en solution dans un sol agricole, il se présente sous forme d’ion négatif à l’instar des nitrates. C’est cela qui fait de lui le plus mobile des oligo-éléments.

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Les sols composés de sédiments marins, tel que le sol argileux contiennent plus de bore que les autres types de sols. Il en est également de même pour les sols riches en tourmaline, mais malheureusement, le bore ne parvient pas aux plantes. Même si un sol est riche en bore, cela ne représente pas forcément un bon indicateur. Bien que le sol soit en bonne santé, la minéralisation du bore qui est présent dans l’argile ainsi que dans la matière organique n’est pas assez suffisante pour satisfaire les besoins des cultures.

Les phénomènes qui affectent la disponibilité du bore dans le sol

La disponibilité du bore dans un sol agricole est souvent affectée par les phénomènes suivants :

L’activité biologique

La teneur en bore dans un sol dépend directement de son activité biologique. Les conditions qui défavorisent l’activité biologique comme les inondations, ou la sècheresse peuvent engendrer des carences passagères.

La température

La température influe énormément sur la faculté d’une plante à absorber du bore. Par ailleurs, la carence en bore peut atteindre son paroxysme en période de sècheresse. Lorsque l’activité biologique du sol se met à ralentir, le bore disponible s’amenuise très rapidement. Au retour de l’humidité, la teneur en bore revient à son niveau normal.

Le niveau de pH

La disponibilité du bore dans un sol dépend de son niveau de pH. Un sol avec un pH neutre minéralise difficilement le bore. En effet, il est plus facile pour le bore d’être solubilisé dans un sol léger et acide, que dans un sol lourd et chaulé.

La matière organique

C’est la matière organique qui stimule la mobilité ainsi que la disponibilité du bore, notamment dans un sol acide. Dans un sol à tendance sableux, et donc pauvre en matière organique, le bore est plus vite lessivé.

Quelles sont les autres causes de la carence du bore dans un sol ?

Nous avons déjà énuméré les différents phénomènes qui affectent la disponibilité du bore dans un sol, mais sa carence est principalement provoquée par son interaction avec les autres éléments. Le bore interagit énormément avec le zinc, le potassium, le calcium et le phosphore.

Oligo-élément
Manifestation de l’interaction
Potassium
Il existe une étroite corrélation entre le bore et le potassium dans la nutrition des plantes. Ces deux oligo-éléments agissent au niveau de la perméabilité cellulaire. Pour faire plus simple, si le potassium est présent en masse dans un sol, la teneur en bore décroit dangereusement.
Zinc
Le même effet se répète avec le zinc. Aussi, lorsqu’on fertilise le sol avec du bore, il faudra s’assurer que le taux de zinc soit approprié.
Calcium
Comme il l’a été soulevé plus haut, un chaulage excessif entraîne irrémédiablement une carence en bore. Si un terrain se retrouve un peu trop surchargé en bore, un chaulage est nécessaire.

Les mouvements du bore dans la plante

Le bore ne peut pas être absorbé par la plante sous la forme initiale. L’absorption ne se fait que lorsqu’il est sous forme d’acide borique. Lorsqu’il est ingéré par la plante, le bore se retrouve très peu mobile. En principe, la teneur en bore s’élève des parties inférieures vers les parties supérieures de la plante.

La translocation du bore des racines vers les tiges se fait de manière indirecte. Sous une forme inorganique, ou sous la forme de complexe borate-sucres, le bore se contente de suivre le flux de la transpiration.

Au final, les principaux facteurs qui influencent l’accumulation de bore dans les feuilles sont la disponibilité du bore dans le sil, le flux de sève dans le xylène et la cadence de la transpiration.

Rappelons que le bore joue un rôle important dans la croissance méristématique, la migration des glucides ainsi que la synthèse des acides protéiques et nucléiques.

Quels sont les symptômes de la carence en bore d’un sol ?

Une carence en bore se manifeste chez une plante par la décoloration des feuilles et par le déploiement anormal des points de croissance. En général, la plante accuse un énorme retard de croissance. La carence du sol entraîne la mauvaise formation des fruits chez les arbres fruitiers.

Oligo-élément
Facteurs déclenchants
Symptômes sur les plantes/fruits
Bore
Absence de matière organique
Fort lessivage du sol
Forte humidité
Forte sècheresse
Noircissement des feuilles (épinard, consoude)
Présence de fissures latérales sur la betterave
Maladie du liège sur les pommes
Présence de craquelures sur le melon

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Sur la luzerne par exemple, la carence en bore entraîne la déformation des bourgeons terminaux. Dans les cas extrêmes, il y a raccourcissement des entrenœuds, flétrissement du point de croissance et formation de rosettes au niveau des points de croissance. C’est la floraison complète de la luzerne qui est affectée.

Comment traiter un sol pauvre en bore ?

Lorsqu’une carence en bore est décelée, il faut rapidement procéder à une fertilisation borique du terrain.Il est possible d’utiliser des engrais en bâtonnets, des engrais liquides et des engrais en granulés, mais l’important est qu’elles comportent assez de bore. Cette carence peut également être corrigée par l’ajout d’engrais spécialisé dans le sol.

Afin de corriger le pH, il faudra prévoir un amendement en compost de fumier. Du purin d’ortie et du purin de consoude en pulvérisation directe ou en arrosage permettent également de renforcer la présence du bore dans un sol lessivé. Il faudra aussi privilégier des cultures plus respectueuses du sol. Et par-dessus tout, il faudra entretenir la bonne structure du sol et stimuler l’activité biologique.