Planter et tailler un saule pleureur : quelles règles suivre ?

Ce qui distingue le saule pleureur des autres arbres d’ornement, c’est ce côté romanesque qui donne un âme au jardin. Il a été une source d’inspiration pour nombreux poètes, et garde jusqu’à aujourd’hui ce titre. Si l’envie de planter le saule dans le jardin vous tente, vous aurez besoin de quelques règles de base pour sa plantation, sa taille et son entretien. Voici notre dossier complet sur le saule pleureur.

Saule pleureur ou Salix Babylonica

Caractéristiques d’un saule pleureur

Le saule pleureur est un arbre d’ornement originaire de Chine. Il a vu le jour grâce au croisement de deux autres espèces de saules. C’est d’ailleurs ce type de reproduction qui fait la beauté du saule pleureur. En effet, de par son port pleureur, c’est un arbre d’ornement unique et plus que remarquable.

Feuilles du saule pleureur vues de près

Le saule pleureur détient le renom d’arbre romantique grâce à la douceur de ses branches. Même si à première vue, le saule pleureur à l’air géant, il ne dépasse généralement pas 15 mètres de haut et atteint une largeur de 10 à 20 mètres à maturité. Ses branches sont de nature souple. Ses feuilles caduques et longues virent du vert au doré du printemps à l’automne. Planter un saule pleureur revient à lui consacrer une grande partie de notre vie, car il peut vivre jusqu’à 100 ans !

Caractéristiques de la glycine Description
Nom commun Saule pleureur
Nom latin Salix Babylonica
Famille Salicacées
Catégorie Arbre feuillu
Arbre ornemental à feuillage décoratif
Origine Chine
Végétation Vivace
Feuillage Caduque, alterne, lancéolé étroit et vert 
Fleurs Jaune et verdâtre
Hauteur à maturité 10 m et plus
Largeur à maturité 10 à 20 m
Forme Pleureur, tombant
Prix Entre 33 € et 310 € l’arbre

Une autre caractéristique typique des saules pleureurs est l’hormone de croissance que leurs racines dégagent. Vous pouvez récupérer cette auxine en faisant enraciner une bouture du saule dans de l’eau et la réutiliser pour renforcer l’enracinement des autres plantes du jardin. Pour ce faire, faites tremper les autres boutures dans cette eau pendant une ou deux heures avant de les piquer en terre.

Saule pleureur plante en isolement

Tarif moyen entretien arbre/arbuste

Entre 30 € et 45 €/heure

Comment planter un saule pleureur ?

1.      Conditions requises pour planter le saule pleureur

Pour qu’un saule pleureur puisse s’épanouir correctement dans le jardin, plusieurs conditions doivent être réunies. Parmi celles-ci, nous pouvons citer la qualité du sol. En fait, l’idéal est de planter un saule pleureur dans un sol frais et humide. En effet, le saule pleureur se développe mieux en présence d’eau. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, ils sont généralement plantés près d’une rivière ou d’un étang.

Le saule pleureur apprécie aussi l’exposition au soleil. Il faut donc lui trouver un emplacement isolé, ensoleillé et légèrement exposé au vent. L’exposition au soleil est d’ailleurs l’un des critères qui activent la floraison du saule pleureur. Toutefois, une exposition mi-ombrée est aussi tolérable. Sa floraison se fait surtout en été et sa plantation est conseillée entre le mois de septembre et le mois d’octobre.

Saule pleureur
Saule pleureur planté près d’un étang de jardin

Calendrier de jardinage

Rubrique Calendrier
Plantation Novembre et décembre
Janvier à avril
Taille Février et mars
Fertilisation Pas nécessaire
Floraison Mars et avril

Fiche technique de plantation

Rubrique Description
Type de sol Ordinaire, profond, frais et humide
pH du sol Sol alcalin
Sol neutre
Sol acide
Humidité du sol Sol drainé
Sol humide
Sol frais
Besoin en eau Moyen
Exposition au soleil Plein soleil
Mi-ombre
Plantation Pleine terre
Bac, pot ou jardinière
Destination Isolement
Au bord de l’eau
Grands espaces
Espacement 10 à 12 mètres d’étalement
Profondeur de plantation Au moins 80 cm de diamètre et de profondeur
Niveau d’entretien Facile
Fertilisation Non nécessaire
Croissance Rapide
Multiplication Semis, bouturage
Résistance au froid Élevée
Rusticité Jusqu’à – 20 °C
Parasites Pucerons
Maladies Fumagine et rouille
Voisinage et compatibilité Planté seul et isolé
Doit être planté à plus de 15 ou 20 mètres d’une habitation à cause de ses racines profondes et traçantes

2.      Quelles sont les étapes à suivre pour planter le saule pleureur ?

Pour les passionnés et les jardiniers d’expérience, faire pousser le saule pleureur à partir d’une bouture est possible. Si vous connaissez quelqu’un possédant cet arbre, vous pouvez lui prendre quelques rameaux de 30 cm de longueur, les placer dans des pots avec un bon mélange de terre et les arroser périodiquement. Actuellement, c’est la solution la moins chère.

Toutefois, de jeunes plants de saule pleureur sont disponibles auprès des jardineries. Vous pouvez alors les planter directement dans le jardin. Pour ce faire, voici les étapes à suivre :

Saule pleureur

Préparation de la terre

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Creusez un trou d’un mètre de diamètre et de profondeur à l’emplacement souhaité (un endroit isolé et exposé au soleil, légèrement abrité du vent). Rajoutez de l’engrais organique au fond du trou pour assurer la croissance du saule pleureur.

Tuteurage et ancrage du jeune saule

Installez un tuteur solide (un tuteur en châtaignier serait le plus approprié). Placez ensuite le jeune saule pleureur dans le trou. Rebouchez et tassez le trou.

Arrosez abondamment (environ 10 litres d’eau). Dans le cas où la terre s’est trop tassée, rajoutez un peu de terre. Paillez la terre et fixez le tronc du saule pleureur au tuteur en utilisant des attaches souples.

Astuce de notre expert

Quelle que soit la variété choisie, la silhouette du saule pleureur est meilleure quand il est taillé correctement. La taille est surtout utile durant les premières années du saule pour diriger son développement et lui donner la forme souhaitée. C’est là que vous aurez besoin de l’aide d’un pro pour son entretien. À maturité, le saule n’aura plus besoin de grand-chose, il gardera la forme qu’on lui a donnée. En plus de la taille du saule, le jardinier lui apportera les soins nécessaires à son épanouissement et sa résilience aux maladies. Pour trouver un jardinier près de chez vous, cliquez sur « demander un devis ».

Les entretiens nécessaires pour un joli saule pleureur

1.      Arrosage et paillage

Comme le saule pleureur craint la sécheresse, son arrosage doit se faire régulièrement, soit deux à trois fois par semaine (surtout durant ses deux premières années). Si vous avez choisi un sol humide dès le départ pour le planter, un arrosage toutes les semaines devrait suffire.

Un paillage fréquent autour de son pied sera aussi nécessaire, surtout pendant les périodes de fortes chaleurs. Cela permettra de garder une certaine humidité du sol et donc de développer correctement le système racinaire du saule pleureur.

2.      Taille d’un saule pleureur

Pour assurer la taille d’un saule pleureur, il faut réduire la longueur de ses rameaux de manière à ce qu’ils n’atteignent pas le sol. En fait, la taille du saule pleureur permet de maîtriser le développement de l’arbre. Vous pouvez alors diriger la silhouette de votre saule en fonction de vos besoins. Faites toutefois attention à ne pas tailler les grosses branches, car elles auront du mal à cicatriser et donc à repousser.

Entretien du saule pleureur
Comment tailler un saule pleureur | se faire aider par un jardinier

Généralement, la taille du saule pleureur se fait à la fin de l’hiver avant que les nouvelles feuilles ne poussent. Tailler un saule pleureur est plus que recommandé les premières années de sa croissance, car c’est pendant la formation du port pleureur que les rameaux doivent être les plus entretenus. Pour ce faire donc, vous pouvez raccourcir les jeunes pousses ou tailler les branches gênantes au niveau de leur base. À l’âge adulte, le saule pleureur ne requiert plus de taille régulière.

Conclusion

Le saule pleureur est un arbre à croissance rapide avec un besoin en eau élevé. Il lui faut aussi un jardin bien espacé, ensoleillé et moyennement exposé au vent. Son entretien n’est pas lourd, mais il lui faut une taille de forme réussie pour un port pleureur agréable au regard. Si vous avez un grand jardin, nous vous recommandons cet arbre pour faire de l’ombre et lui apporter une touche mélancolique.