L’importance de bien associer les plantes entre elles

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Exemple d'association de plantes pour le potager
Exemple d’association de plantes pour le potager

Lorsque l’on veut faire pousser des légumes au potager, il peut être intéressant de s’intéresser à la technique du compagnonnage. Cette méthode, longtemps oubliée en raison de l’agriculture intensive, revient sur le devant de la scène. Il s’agit d’associer certaines plantes entre elles afin d’augmenter leur rendement. Zoom sur une manière de faire à expérimenter dans votre jardin.

L’association de cultures : qu’est-ce que c’est ?

Exemple d'association de plantes pour un jardin facilement accessible aux enfants
Exemple d’association de plantes pour un jardin facilement accessible aux enfants

L’association de culture est également dénommée le « compagnonnage de plantes ». Ces termes désignent une méthode de travail au jardin et en agriculture, notamment biologique, qui s’inspire de ce que l’on peut observer dans les prairies.

Dans ces endroits où la nature est laissée à l’état sauvage, les graminées poussent naturellement en même temps que les légumineuses. Ces plantes s’aident et se protègent face aux nuisibles et augmentent ainsi leur rendement.

Le jardinier qui utilise l’association de culture cherche à reproduire dans son jardin ce qui a été observé dans la nature. Il associe différentes plantes afin qu’elles profitent de leurs bénéfices mutuels et organise une rotation des cultures qui lui permet de toujours conserver un sol suffisamment riche.

En s’appuyant sur les vertus des simples et des légumes qu’il sème, il diminue la charge des « intrants » (engrais chimiques et produits toxiques) qui sont normalement utilisés pour répondre aux problèmes de maladies ou de parasites qui peuvent toucher les cultures.

Pourquoi est-ce bénéfique d’associer certaines plantes au potager ?

Exemple d’aménagement de jardin potager vivace
Exemple d’aménagement de jardin potager vivace

Il existe de nombreuses raisons d’associer des plantes diverses au potager :

  • Elles se protègent entre elles contre les ravageurs.
  • Elles stimulent mutuellement leur croissance et leur rendement.
  • Elles enrichissent le sol en substances azotées indispensables à bon nombre de cultures.
  • Elles permettent de mieux occuper les sols en instituant une alternance entre les variétés à cycle long et les variétés à cycle court.
  • Elles couvrent les sols et limitent la prolifération des mauvaises herbes.

Force est de constater que la nature fait bien les choses et que mêler différentes variétés de plantes semble permettre la production d’un écosystème solide et autosuffisant.

Quelles variétés associer entre elles pour être sûr de réussir ?

Sélection de légumes et de fleurs pour un jardin potager
Sélection de légumes et de fleurs pour un jardin potager

Associer les plantes entre elles dans un jardin potager possède de nombreuses vertus, à condition de ne pas se tromper de variétés et de les installer sur un sol riche en humus. Une terre d’une grande qualité est essentielle dans la lutte contre le parasitisme et les maladies et assure une croissance optimale des végétaux que l’on fait pousser dedans.

Toutes les variétés de plantes présentent des particularités qui peuvent être employées de manière positive dans un jardin. La famille des Ombellifères, comme les carottes, veille sur tous ses enfants. Il est donc recommandé de les faire croître ensemble. Quant à la famille des Légumineuses, à laquelle appartiennent les pois, elle est réputée pour enrichir le sol en azote et représente un excellent compagnon pour la tomate ou la courgettedont la culture demande un apport conséquent de cet élément.

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

La famille des plantes aromatiques dans laquelle on trouve le thym, le basilic, la menthe, mais également les membres de la famille des Alliacées tels que l’ail, l’échalote ou le poireau, sont également intéressants à associer avec d’autres comme les tomates, les haricots ou les pois, car ils ont une influence positive sur la culture des plantes qui poussent à leur côté. Ils repoussent les nuisibles et nourrissent les racines de leurs compagnes.

Comment savoir quel aromate associer avec vos légumes ? Retenez ce principe : ce qui se marie bien en cuisine, s’associe avec bonheur au potager. De fait, associer la tomate avec du basilic ou du thym est une excellente idée, tout comme mettre ensemble les pois avec de la menthe ou les choux avec de l’ail, de l’échalote ou du poireau.

Les fleurs peuvent également s’inviter dans le potager pour le plus grand plaisir des légumes. Les Soucis et les Œillets d’Inde sont d’ailleurs connus pour leurs vertus répulsives et protègent vos pieds de tomates de nuisibles comme le nématode. Les Capucines, très jolies et comestibles, évitent la prolifération des pucerons sur les haricots verts.

Astuce de notre expert

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Pour profiter au mieux des vertus des plantes que l’on dit aromatiques et des fleurs, le mieux est de les disséminer entre les plants des légumes que vous souhaitez protéger. Avant de voir de vrais résultats, vous allez cependant devoir attendre un peu. Les bénéfices du compagnonnage sont rarement visibles la première année. Ils deviennent cependant inratables si vous poursuivez vos associations de culture les années suivantes.

  • Les plantes poussent mieux.
  • Elles sont moins sujettes aux maladies.
  • Elles ont un rendement plus important et leur qualité est meilleure.

Y a-t-il des plantes qui ne s’aiment pas ?

Exemple d'association de plantes dans un carre potager
Exemple d’association de plantes dans un carré potager

Dans le monde du jardinage, certaines associations doivent être évitées, car elles ne fonctionnent pas. Quelles sont-elles ? Pour le savoir, retenez ces quelques principes :

  • Il ne fait pas bon mélanger des membres de la même famille sauf dans le cas des Ombellifères évoqué plus haut.
  • Il ne faut pas associer des plantes aromatiques à l’odeur très forte. Leur effet s’annule.
  • Les plantes de la famille des Liliacées, comme l’asphodèle ou l’ail à tête ronde, ne doivent pas être plantées avec des légumineuses comme les pois. Ces deux familles ne font pas bon ménage.

Voici un tableau d’exemple d’associations à éviter :

Plante Ail Chou Concombre Poireau Fenouil Sauge Radis
À éviter avec : Pois, Haricot, Lentilles, Fève Oignons, Tomate, Fraise Pomme de terre, Tomate Brocolis, Fève, Haricot Tomate, Chou-rave, Carvi Oignon Cerfeuil

En résumé

Plante Aneth Bourrache Concombre Œillets d’Inde Thym Artichaut Aubergine Panais
Protège : Carottes, Concombre Tomate, Asperge, Poivron, Piment Tomate, chou, fraise Pomme de terre, Asperge, Haricot, Chou Chou, Brocolis Fève Haricot vert Oignon

Notre avis

Pour éviter d’utiliser trop d’engrais chimiques et trop de pesticides, rien de mieux que d’utiliser l’association de culture. Les plantes compagnes se protègent entre elles, optimisent leur rendement et rendent la terre plus fertile. C’est une technique gagnant/gagnant. Pour profiter pleinement des vertus de toutes vos plantes, n’hésitez pas à renouveler vos associations d’une année sur l’autre, et même durant vos rotationsVous pouvez même ajouter des fleurs à vos cultures afin de jouir d’un jardin fleuri qui embellit votre extérieur et vous permet de vous ressourcer et de vous relaxer.