Légumes perpétuels : vous ne les plantez qu’une fois

Ail des ours ou ail sauvage
Allium ursinum ou ail des ours ou aussi appelé ail sauvage

S’occuper d’un potager demande du temps et de l’énergie surtout si l’on doit renouveler ses cultures tous les ans. Il existe pourtant un moyen de se simplifier la vie : les légumes perpétuels. Vous les plantez une fois et ils restent en place pour de nombreuses années.

Un légume perpétuel : qu’est-ce que c’est ?

On désigne, sous le nom de légume perpétuel, des plantes qui perdurent dans le potager pendant plusieurs années sans soins particuliers. En clair, un légume dit perpétuel vous évite la corvée d’achat de plants ou de semences annuels.

cardon ou artichaut sauvage
Cyrara cardunculus ou artichaut sauvage

C’est un bon moyen de faire des économies, mais c’est également l’opportunité de découvrir d’anciennes plantes aux saveurs singulières comme la livèche ou l’oignon rocambole.

On compte deux sortes de légumes perpétuels :

  • les légumes qui assurent leur multiplication grâce à des semis spontanés, leurs tubercules ou leurs bulbes
  • les plantes rustiques que l’on désigne par le nom de vivaces et dont le cycle de vie s’étale sur des années quelles que soient les conditions climatiques

Planter de tels légumes dans son potager, c’est s’assurer entre 5 et 10 ans de production. Ils ne craignent ni le froid, ni la chaleur et sont par ailleurs très résistants aux parasites et aux maladies. Une fois installés, ils croissent et se développent. Vous devez donc faire attention à les limiter sur une portion de votre jardin si vous ne désirez pas qu’ils vous envahissent.

Variétés Légumes tubercules Plantes vivaces Plantes bulbes Plantes à semis spontanés
Exemples Crosnes, topinambours Rhubarbe, livèche Oignon ou ail rocambole Amarante

Des plantes qui poussent aisément

Chenopode Bon-Henri
Chenopodium bonus-henricus ou chenopode Bon-Henri

Les légumes perpétuels font le régal du jardinier parce qu’ils poussent facilement. Il suffit de veiller à soigner la façon dont on les plante et de surveiller leur reprise durant la première année. Par la suite, ces légumes prennent soin d’eux tout seuls et prospèrent sans que la main de l’homme n’ait à intervenir. Oubliez la préparation du sol, les semis, le repiquage, les plantations à renouveler tous les ans !

Comment réussir la culture de vos légumes perpétuels ? Tenez compte de tous leurs besoins. Certains aiment évoluer dans des terrains plutôt humides et lourds tandis que d’autres préfèrent des sols secs et pauvres. Quant aux différents éléments dont ils peuvent avoir besoin, tout doit se décider au cas par cas. Paillages, arrosages, tailles, amendements, chacun a ses préférences. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel lorsque vous avez des doutes sur vos plants de vivaces.

Des légumes à installer dans un endroit dédié

Cultiver un chou perpétuel
Brassica oleracea ou choux perpétuels disposés en rangées

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Lorsque vous prenez la décision de cultiver des légumes perpétuels, pensez à réfléchir à leur emplacement. Ils vont rester des années en place, autant ne pas se tromper. Quels critères doivent retenir votre attention dans le choix de la localisation et du soin de ce type de légumes ?

  • Simplifiez-vous la vie : évitez de les planter au milieu de votre carré réservé aux plantes annuelles. De cette façon, vous n’êtes pas gêné lorsqu’il vous faut préparer et travailler la terre au printemps avant d’assurer le repiquage de vos nouveaux plants ou plus tard dans la saison si vous décidez de créer une rotation de légumes. Le mieux, dans les faits, est de regrouper vos plants et vos graines de légumes vivaces et rustiques dans un coin de votre potager afin d’en faire un coin à légumes perpétuels.
  • Préparez correctement votre sol, une seule fois : il est important de prendre un très grand soin de la plantation de vos légumes perpétuels si vous voulez qu’ils croissent et produisent durant de nombreuses années. Afin que tout soit parfait, aérez le sol en profondeur et veillez à ce qu’il devienne bien meuble. Vous facilitez ainsi l’enracinement de vos légumes. N’hésitez pas à les nourrir en ajoutant du compost que vous renouvelez ensuite régulièrement en l’accompagnant d’un paillage.
  • Laissez-leur de la place : ce n’est pas parce que leur culture est facile qu’il faut faire n’importe quoi. Ces plantes, comme les autres, ont besoin d’espace pour se développer. Tenez compte de la taille qu’ils vont atteindre une fois adultes au moment où vous planifiez votre potager.
  • Divisez-les pour les renouveler : les pieds de vos vivaces finissent toujours par s’épuiser. La meilleure façon de les conserver dans son jardin est donc de les diviser afin que de nouveaux plants se créent.

Au fait, qui sont les légumes perpétuels ?

Oseille-épinard
Rumex sanguineus ou oseille-épinard

Derrière ce nom de légumes perpétuels, se cache un ensemble de légumes originaux et savoureux, mais parfois oubliés. On les divise en trois familles :

  • les vivaces
  • les tubercules
  • les annuelles et bisannuelles

Les légumes vivaces

Livèche ou céleri perpétuel
Levisticum officinale ou céleri perpétuel ou encore appelé livèche

La plus connue des vivaces au jardin est la rhubarbe. Cette plante, appréciée pour son côté ornemental et pour sa saveur incomparable, peut rester jusqu’à 10 ans dans un jardin. Elle rappelle en cela l’artichaut, l’épinard perpétuel ou le basilic perpétuel.

Elle est souvent associée avec d’autres légumes tels que le poireau perpétuel dont on utilise uniquement les feuilles. Elles sont employées comme des herbes aromatiques et relèvent avec brio toutes sortes de plats.

L’oignon rocambole et l’ail rocambole ont la particularité d’être de très jolies plantes. Tous deux sont également très agréables en bouche et peuvent rester en place dans votre jardin pendant une durée de 4 ou 5 ans. Ils accompagnent à merveille la livèche.

Cette plante est employée généralement comme un condiment. Elle a un bon goût de céleri et se révèle d’ailleurs être l’ancêtre du céleri et du céleri-rave que nous utilisons en cuisine. Elle peut demeurer de très nombreuses années sans demander de soins particuliers.

Astuce de notre expert

Rien de mieux dans un jardin potager que de varier les plaisirs. C’est pour cette raison qu’il peut être intéressant de mêler à des plantes annuelles quelques anciens légumes perpétuels oubliés. Ils peuvent décorer agréablement votre coin de terre, ne nécessitent pas un grand entretien, sont particulièrement économiques et savent se montrer savoureux. Où les trouver ? Explorez votre extérieur dans un premier temps et songez au troc de graines dans un second. Vous ne serez pas déçu !

Les légumes tubercules

Leurs noms sont évocateurs et rappellent des souvenirs aux plus anciens. Crosnestopinamboursocas du Péroupoires de terreraifort ou capucines tubéreuses, tous ces légumes sont en fait des tubercules. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela signifie tout simplement que nous consommons la racine de ces plantes.

Pour les faire pousser en nombre, il suffit d’oublier quelques tubercules au moment de la récolte. Petit bonus dans le cas de la capucine tubéreuse, c’est une plante très élégante au feuillage très abondant et aux jolies fleurs. Elle embellit le jardin.

Les légumes annuels ou bisannuels

Oignon rocambole
Allium proliferum ou appelé aussi oignon rocambole

Ici, il ne s’agit pas à proprement parler de légumes, mais ces plantes se ressèment toutes seules et possèdent des saveurs singulières qui font le bonheur des connaisseurs. Bettetétragone cornuearrocheamarante, toutes sont d’anciennes variétés que l’on peut considérer comme des légumes perpétuels.

En résumé

Légumes perpétuels Livèche Artichaut Poireau perpétuel Oignon rocambole Rhubarbe Crosnes Topinambours Ocas du pérou Amarante Bettes Tétragone cornue
Plantation Mars à Juin Mars-Avril Août-Septembre Septembre-Octobre Avril-Septembre Mars Fevrier-Mars Avril-Mai Avril-Mai Avril-Mai Mi-Mars-Fin-Mai