Laissez les orties en paix : elles sont votre meilleur allié

Si vous possédez un jardin, nul doute que vous avez déjà remarqué la présence d’ortie. Aujourd’hui, on la qualifie trop souvent d’être inutile. Pourtant, cette adventice s’avère être un allié particulièrement bénéfique, que ce soit pour nos plantes ou notre santé. Plutôt que de vous en débarrasser, récoltez-la, elle dispose de nombreuses vertus. Zoom sur les utilisations possibles de l’ortie !

Mieux connaitre l’ortie

Taille50-100 cm
FeuillesVelues, pétiolées, dentées, à stipules libres
FleursFleurs mâles (jaunâtres) et femelles (verdâtre) séparées
FruitsDits akènes, de type ovoïde-comprimé, renfermés dans le périanthe
Période de FloraisonS’étend du mois de juin à septembre
MilieuCampagnes, au bord des chemins, jardins, sols riches en azote et en fer

L’ortie (Urtica) est une plante herbacée de 50 à 100 cm dotée de feuilles veluespétiolées et dentées. Elle pousse dans les campagnesau bord des routes et s’immisce souvent dans nos jardins. Les espèces fréquemment rencontrées sont la grande ortie (Urtica adioica) et l’ortie brûlante (Urtica urens).

L’ortie a pour particularité d’avoir sur ses parties aériennes des poils urticants dont le toucher occasionne des démangeaisons et des brulures, ce qui lui a valu une mauvaise réputation.

Et pourtant, l’ortie possède de nombreuses propriétés toniquesinflammatoiresvitalisantes et dépuratives. Elle peut également s’inviter dans nos assiettes et constitue un allié idéal pour lutter contre les insectes et soigner lesmaladies de plantes.

Et rien que pour ses qualités et son gout raffiné, cette plante adventice mériterait que l’on s’y intéresse de près.

Le purin d’ortie pour fortifier vos plantes et lutter contre les insectes

L’ortie renferme des principes actifs qui participent à la croissance et au renforcement de vos cultures, les permettant ainsi de résister face aux maladies. Elle contient notamment de l’azote et de nombreux autres minéraux. Et pour en profiter, il vous suffit d’effectuer une macération dans de l’eau.

La recette du purin d’ortie

  • Récoltez les feuilles d’ortie. Il vous faudra 2 kg à faire tremper dans 10 litres d’eau (privilégiez si possible de l’eau de pluie).
  • Placez le tout dans un récipient en plastique et laissez macérer 3 semaines environ.
  • Tournez régulièrement la préparation jusqu’à disparition complète de bulles.
  • Filtrez le tout et mettez la solution dans des bouteilles en plastique que vous placerez dans un endroit sec à l’abri de la lumière.

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Bon à savoir :

  • Utilisé en pulvérisation, le purin d’ortie améliore la résistance de vos plantes et agit en tant que puissant répulsif face aux pucerons et insectes ravageurs.
  • Le purin d’ortie a une odeur très désagréable donc faites attention à son emplacement.

L’ortie, un activateur de compost

L’ortie opère également comme un activateur de compost. En effet, non seulement cette plante active l’action des micro-organismes en charge de la décomposition, mais elle augmente aussi la température du compost en raison de son grand pouvoir calorifique.

Pour cela, il vous suffit de le hacher et de le mélanger avec votre compost. À noter que vous pouvez également vous servir du purin.

L’ortie, garant de la biodiversité de votre jardin

Plusieurs variétés d’animaux dépendent de l’ortie, que ce soit pour se réfugier ou se nourrir. Actuellement, les scientifiques répertorient environ 30 espèces rattachées à cette plante. Parmi celles-ci figurent notamment des auxiliaires à l’instar de la coccinelle, de la chrysope ou du syrphe. Ces derniers sont attirés soit par les aromes dégagés par l’ortie, soit par les insectes dont elle est l’hôte.

Le saviez-vous ? 

  • L’ortie est une plante dite « bio-indicatrice ». Sa présence dans un milieu est révélatrice d’un sol riche en azote et en minéraux, dont le fer. C’est la raison pour laquelle elle pullule au pied des tas de ferraille. Ainsi, si vous remarquez un nombre croissant d’orties dans votre jardin, vous pouvez vous rassurer, car votre sol est donc très riche en matière organique.
  • C’est également une plante « régulatrice ». L’ortie assimile en grande quantité les éléments nutritifs en excès dans le sol. Ce qui lui permet d’être un bon engrais, une fois décomposé. Attention tout de même, car l’ortie absorbe aussi des polluants. Ainsi, évitez de la récolter dans les milieux pollués.

L’ortie comme engrais vert

Si vous avez des orties dans votre jardin, vous pouvez également vous en servir en guise de mulch. Cela consiste à déposer les parties fauchées de la plante aux pieds des cultures. Celles-ci vont se décomposer au fil du temps donc améliorer la fertilité du sol.

Par contre, si vous n’avez pas une quantité suffisante d’ortie, vous pouvez très bien le mélanger avec un autre engrais vert ou avec un paillis.

Une plante délicieusement comestible

Contrairement aux idées reçues, l’ortie est bel et bien comestible. Il serait dommage de s’en passer puisqu’elle est très riche en protéines, en vitamines et en minéraux. Elle s’intégrera parfaitement dans les recettes de soupes, de quiches ou d’omelettes. Vous pouvez même l’utiliser en guise d’ingrédient principal dans les spécialités sucrées. Et ce ne sont pas les amateurs de sablés aux graines d’ortie qui vous diront le contraire !

Les propriétés thérapeutiques de l’ortie

  • Rhumatismes, goutte, œdèmes… si vous souffrez de ces diverses douleurs, les vertus dépuratives et diurétiques de l’ortie vous seront d’une grande aide. Pour ce faire, récoltez ses feuilles au début du printemps et faites une infusion.
  • Consommée, la racine séchée de l’ortie soigne les troubles de la miction et traite l’inflammation de la prostate.
  • Appliquée en lotion, l’ortie se débarrasse de l’acné.
  • Utilisée en bain de bouche, elle lutte efficacement contre diverses infections comme l’angine, la gingiviteet l’aphte.

L’ortie, une nourriture parfaite pour les animaux de la basse-cour

Excellente pour notre alimentation, l’ortie est également indiquée chez les animaux de la ferme. Une fois séchée, elle constitue notamment un fourrage de qualité. Si par contre vous la hachez et la mélangez à la nourriture des volailles, elle jouera un rôle essentiel dans l’amélioration de la ponte et la qualité des œufs.

Pour conclure sur cette plante aux 1001 vertus

Intérêt agricoleVertus médicinalesUsage culinaire
·         Activateur de compost

·         Engrais vert très riche

·         Purin antifongique et répulsif pour insectes
·         Apaise les allergies

·         Soigne les douleurs musculaires et articulaires

·         Stimule la santé cardiaque

·         Améliore la santé des reins et des voies urinaires

·         Régule la digestion

·         Réduit la rétention d’eau

·         Soulage la miction

·         Soigne les infections de la bouche
·         Feuilles : consommées crues ou cuites, se consomment également séchées, en tisane

·         Graines : consommées crues, germées ou torréfiées

L’ortie n’a pas toujours eu la côte chez les jardiniers. En plus d’être envahissante, elle provoque des démangeaisons. Malgré tout, elle peut avoir plusieurs utilités dans votre jardin, car elle apporte plusieurs bienfaits, tant du point de vue jardinage qu’au niveau de la santé !