Ortie : une plante méconnue qui a sa place dans votre jardin

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Ortie

Qui n’a jamais entendu parler de l’ortie ? Cette plante est l’une des plus répandues dans le monde, dans les régions tempérées. Elle est d’ailleurs considérée à tort comme une mauvaise herbe par les anciens et trouve rarement grâce aux yeux des jeunes qui la trouve piquante. Et pourtant, vous avez tout intérêt à l’inviter dans votre jardin où elle se révèle d’une aide précieuse.

L’ortie : qu’est-ce que c’est ?

Ortie sauvage
Ortie sauvage

L’ortie, de son nom latin Urtica dioica, appartient à la famille des Urticacées. Il s’agit d’une plante herbacée vivace que l’on trouve essentiellement sur les bords des chemins, des routes, dans les près, les sous-bois, au pied des barrières et des clôtures, et même dans les ruines. Autrement dit, c’est une plante qui peut s’installer partout.

Elle se développe mieux sur des terres riches et humides et dans des endroits où le sol a été cultivé. Elle pousse en nombre là où elle se plaît et a parfois été considérée comme une plante envahissante et nuisible.

L’ortie, que l’on appelle également grande ortieortie commune ou ortie vivace, se reconnaît facilement. Elle est de taille moyenne et ses tiges d’une belle couleur vert brun sont dressées et possèdent une forme quadrangulaire. Ses feuilles d’un vert lumineux et franc sont dentelées et opposées. Elles sont recouvertes de poils urticants.

Elle est solidement ancrée dans le sol par de longs rhizomes. Ils rampent et créent de nouveaux rameaux ce qui permet à l’ortie de se propager rapidement. Cette plante est dite dioïque parce que les fleurs mâles et les fleurs femelles ne sont pas portées sur le même pied. Les fleurs femelles forment de petites grappes alors que les fleurs mâles sont reconnaissables à leur aspect de longs chatons qui pendent sur la plante. Elles fleurissent de la fin du mois de juin jusqu’au mois de septembre.

Nom latin Urtica dioica
Famille Urticacées
Origine Europe
Floraison Juin-Octobre
Fleurs Blanches
Feuillage Caduc

L’ortie et son histoire

Les orties et leur histoires médicinales
Les orties et leur histoires médicinales

L’ortie est une herbe reconnue pour ses propriétés médicinales depuis la plus haute antiquité. On pense même que les chasseurs-cueilleurs, hommes de la préhistoire, la consommaient déjà avec de nombreuses autres plantes sauvages. Les premiers auteurs à évoquer son nom sont Dioscoride, un spécialiste de la botanique médicale du Iersiècle ap. J.C., inventeur de la pharmacie et Galien qui confirme ce que le premier a dit une centaine d’années plus tard.

Riche en protéines, en minéraux et en vitamines, cette plante est largement utilisée au cours de l’Histoire dès qu’il faut faire face à des évènements majeurs qui entraînent des famines et des pénuries, notamment pendant les guerres et ce jusqu’à la dernière, la Seconde Guerre mondiale.

À partir du XVIème siècle, cette vivace est employée à d’autres fins. On découvre son extrême solidité et on la tisse pour créer :

  • du papier, et même des billets de banque en Chine
  • des vêtements
  • des cordes
  • des voiles
  • des filets pour la pêche
  • etc.

Elle rappelle alors d’autres plantes telles que le chanvre.

Jus d'ortie - source de vitamines - vitalité
Jus d’ortie – source de vitamines – vitalité

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Dès le XIXème siècle, cette herbacée est cultivée massivement en Europe du Nord. Ces territoires ont perçu son potentiel et sont bien décidés à l’utiliser au mieux. Ils mettent au point le purin d’ortie, un engrais qui est, encore aujourd’hui, reconnu comme l’un des meilleurs et des moins onéreux.

Elle sert alors également à nourrir pour un coût très faible de nombreux animaux. Vaches, cochons, chevaux, poules raffolent du foin d’ortie qui les maintient en bonne santé dans des moments difficiles, notamment en période de sevrage, de stress ou de fatigue.

Aujourd’hui, l’ortie est réputée auprès des jardiniers dont elle facilite le travail et trouve sa place dans toute la maison avec ses multiples utilisations.

L’ortie au jardin

L’ortie est appréciée dans un jardin, car elle possède de nombreuses propriétés bénéfiques.

  • Elle combat les nuisibles et les ravageurs et évite la prolifération des champignons dans le potager lorsqu’elle y est plantée.
  • Sous forme de purin, riche en azote et en oligo-éléments, de bouillie ou d’infusion, elle protège naturellement les plantes. Elle est utilisée dans de nombreux jardins écologiques et biodynamiques pour cette raison.
  • Elle favorise la croissance des végétaux avec lesquels elle cohabite facilement.
  • Elle offre un habitat précieux aux insectes adjuvants tels que les coccinelles, les papillons et les abeilles.

Faire pousser des orties dans son jardin
Faire pousser des orties dans son jardin

Vous pouvez, si vous le désirez réaliser vous-même votre purin d’ortie en suivant la recette suivante :

  • Prenez un kilo d’ortie fraîche.
  • Ajoutez dix litres d’eau de pluie.
  • Mélangez avec une petite poignée de savon noir.
  • Faites macérer le mélange durant une journée et une nuit et filtrez-le.

Vous pouvez utiliser ce purin sur vos cultures en procédant de la façon suivante :

  • Diluez-le à 5 % en mélangeant 15 litres de purin à 285 litres d’eau.
  • Appliquez ce mélange au pied de vos plantes en renouvelant cette application deux ou trois fois, à un jour ou deux d’intervalle.
  • Vaporisez ensuite les feuillages de vos plantes.

L’ortie en cuisine

Soupe aux orties - cuisine
Soupe aux orties – cuisine

L’ortie est appréciée en cuisine pour ses qualités gustatives et nourrissantes. Elle contient de 25 à 40 % de protéines, ce qui fait d’elle une alliée de choix pour ceux qui font du sportsont malades ou sont convalescents. Elle est, par ailleurs, riche en vitamines A, B, K et en silice. Elle favorise la croissance des cheveux, des ongles et des os tout en luttant contre les inflammations qui peuvent atteindre le corps.

Vous pouvez la consommer sous forme de soupe, d’omelette, de tisane, et parfois en salade. Il faut savoir que l’ortie n’est plus piquante une fois qu’elle est séchée ou cuite.

Salade printanière aux orties, pissenlits et fromage
Salade printanière aux orties, pissenlits et fromage

Astuce de notre expert

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Si vous décidez de cultiver l’ortie dans votre jardin, plantez la dans des grands pots ou dans des jardinières car elle se reproduit vite par les racines et pourrait rapidement envahir votre jardin. Portez des gants lors de la récolte, pour vous protéger des minuscules poils, ou saisissez la plante à la base, là où elle n’a que peu de poils urticants et tirez. Pour manipuler l’ortie en cuisine, utilisez des pinces.

Et si vous cultiviez l’ortie ?

Planter et récolter des orties
Planter et cueillir des orties

Vu toutes les vertus que possède cette plante, il peut être intéressant de la cultiver dans son jardin. Comment faire ? Commencez par acheter des graines d’ortie, elles ne coûtent pas cher, ou recueillez un plant d’ortie sauvage en veillant à bien en prendre les racines.

Plantez vos graines ou vos plants au printemps dans une jardinière ou dans un pot. Si vous désirez les mettre en pleine terre, installez alors une bâche afin d’éviter qu’ils n’envahissent tout. Disposez-les dans un terreau riche et conservez votre jardinière à l’intérieur ou recouvrez-les, les premiers jours, car les graines, notamment, ont besoin d’une température ambiante pour bien pousser.

  • Thé de guérison aux orties - remède populaire - source de vitamines
    Thé de guérison aux orties - remède populaire - source de vitamines

Après une dizaine de jours, vous pouvez sortir votre pot ou votre jardinière et choisir l’endroit où vous allez faire pousser vos orties. Retenez qu’elles n’aiment pas trop le soleil et qu’elles doivent être partiellement mises à l’ombreArrosez-les abondamment, elles ont besoin d’humidité, et n’hésitez pas à leur donner régulièrement de l’engrais.

Culture de l’Ortie En pot ou en jardinière Avec une bâche en pleine terre
Terreau Riche en azote, fumier de vache très apprécié Riche en azote, fumier de vache très apprécié
Exposition Mi-ombre Mi-ombre

À notre avis…

L’ortie trouve sa place dans tous les jardins. Cette plante est une véritable amie pour le jardinier qui souhaite cultiver son potager sans engrais et sans pesticides chimiques. Parfaitement polyvalente, elle protège, favorise la croissance et soigne les plantations qui l’accompagnent.
Elle peut aussi être cultivée pour sa douce saveur et fait sensation en salade ou en omelette. Ses vertus tonifiantes et dépuratives la rendent indispensable lorsque vous êtes malade ou convalescent. Laissez-vous tenter par cette plante rustique et peu onéreuse, vous ne le regretterez pas.