Comment préparer un sol potager : attention aux erreurs !

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Préparation du sol potager
Préparation du sol potager

Faire pousser des légumes au jardin ne s’improvise pas. Le travail du jardinier commence même avant qu’il ne sème les graines ou qu’il n’enfouisse les plants qu’il a choisis dans la terre. En effet, pour envisager de se régaler à partir de la fin du printemps, il faut commencer à préparer le sol du potager dès que l’hiver s’en va. Comment faire ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Focus sur un sujet auquel peu s’intéresse et qui conditionne pourtant la réussite des cultures.

Préparation du sol potager

Prix moyen aménagement d'un jardin

Entre 500 et 1500 €

Pourquoi préparer le sol de son potager ?

Travailler la terre pour une nouvelle saison de croissance
Travailler la terre pour une nouvelle saison de croissance

Plusieurs conditions doivent être réunies si vous souhaitez profiter d’une récolte abondante de légumes dans votre jardin potager. Vous devez anticiper quelles cultures vous allez associerquelles rotations vont vous permettre de profiter de votre jardin pendant longtemps et vous ne devez pas faire l’impasse sur la préparation de votre sol.

Elle est la garante de :

  • la qualité de vos productions
  • le rendement de vos parcelles
  • la longévité de votre potager

Quelles étapes suivre pour être sûr de réussir de belles cultures ?

Outils pour la préparation du sol du potager
Outils pour la préparation du sol du potager

Quand faut-il commencer à préparer la terre de son jardin potager ? Quelles étapes faut-il respecter pour assurer la réussite de ses cultures ? De nombreux jardiniers, amateurs, et parfois même experts, se posent ces questions.

À notre avis, quatre étapes vont se révéler essentielles dans l’art de bien préparer et de bien cultiver son bout de terre :

  • le nettoyage et le décompactage du sol
  • la dispersion de compost et de fumier sur les sols aérés
  • le remplacement de la terre lourde
  • la fabrication d’une couche

Nettoyer et décompacter le sol

L’hiver, la terre du potager est soumise à de nombreuses épreuves. Elle subit les pluies, le gel et la neige. Dès qu’elle a à peu près séché ou que l’eau qui l’imbibait en excès est absorbée, il est temps de procéder à son nettoyage, une étape importante pour la réussite des cultures.

Ratissage du sol d'un carré potager
Ratissage du sol d’un carré potager

Comment procéder ? Retirez le paillage que vous avez installé à l’automne et installez-en les restes sur votre compost. Ils serviront plus tard à engraisser votre jardinPoursuivez ensuite par un désherbage manuel de toutes les mauvaises herbes qui peuvent nuire à vos plantations et placez-les également sur votre tas de compost. Sur les bords de votre potager, n’hésitez pas à conserver des pissenlits, des orties et du trèfle. Ces plantes sont dites mellifères, attirent les insectes et contribuent à la bonne santé de votre jardin.

Le nettoyage est achevé ? Place maintenant au décompactage du sol ! Pour procéder à cette étape, vous avez besoin d’un outil comme la grelinette que l’on nomme parfois l’aérobêche, si votre terre est assez légère ou d’une fourche bêche, si elle est plus lourde. L’important est de ne pas trop remuer les couches de terre, simplement de les soulever. Le mieux est de les laisser ensuite en place avant de passer à l’étape qui suit : le nourrissage.

Nourrir la terre du potager

Ajout de compost au potager
Ajout de compost au potager

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Il est impossible d’obtenir de belles cultures si le sol n’est pas fertile et bien aéré. Pour le travailler au mieux, il existe plusieurs solutions :

  • Si vous avez fait pousser des engrais verts, c’est le bon moment pour les faucher et les répandre sur votre sol. Enfouissez-les légèrement et attendez que le temps fasse son travail. Vous pouvez semer environ un mois après avoir épandu votre engrais vert.
  • Si vous avez un bon compost, étalez-le en couche épaisse sur votre sol décompacté. Laissez-le en place et attendez que les vers de terre fassent leur travail. Votre terre est prête en un mois.

Préférer un sol léger

Rien ne pousse dans une terre trop lourde. Comment l’alléger ? Apportez du terreau ou du sable en fonction des cultures que vous désirez installer. Vos plantes sont mieux nourries et votre travail au potager plus facile, car votre sol est mieux drainé.

Créer une couche

Une couche : qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un tas assez haut de fumier frais que vous placez directement sur votre sol potager en une couche d’environ 25 cm. Ce tas réchauffe progressivement votre sol et vous permet de semer quelques légumes en primeur.

Si vous résumez…

Étape du travail au potager Paillage Désherbage Décompactage Nourrissage Création de couche
Intérêt pour le potager Protège des rigueurs de l’hiver Évite l’étouffement de vos plantations Aère le sol et le rend plus léger Favorise la fertilité du sol et évite son appauvrissement Permet des semis primeur par la création d’un microclimat

Quelles erreurs faut-il éviter lorsque l’on prépare le sol de son jardin pour des cultures potagères ?

Préparer la terre pour la culture d'automne
Préparer la terre pour la culture d’automne

Lorsque l’on débute dans le jardinage, il est courant de se heurter à certains écueils. Le premier est de penser que l’on ne travaille pas la terre en hiver. C’est faux. Il est essentiel de conserver un sol actif et robuste même pendant la saison hivernale.

La seconde erreur la plus répandue chez jardiniers débutants est de retourner et de remuer trop la terre. Ils mélangent ainsi les couches et rendent le sol plus fragile et moins apte à faire pousser de beaux légumes. Il ne faut jamais oublier que le potager est un art.

Travailler un sol trop mouillé constitue le dernier écueil à éviter si l’on prépare sa terre pour faire pousser des légumes. Elle est gorgée d’eau et ne se prête absolument pas aux préparatifs. Laissez-la sécher.

Astuce de notre expert

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Le potager se travaille toute l’année si l’on veut faire de belles récoltes. L’automne et la fin de l’hiver représentent d’ailleurs des moments idéaux pour préparer le sol sur lequel vous allez faire pousser vos légumes. En l’aérant, en le protégeant et en le nourrissant, vous garantissez à votre sol le maintien d’une activité biologique nécessaire à sa bonne santé et à celle de vos plantations.


Comment conserver un sol robuste et productif même en hiver ?

Paillage du sol du potager
Paillage du sol de potager

Le problème de l’hiver, c’est qu’il est froid. Il agresse le sol en le gelant et en le fragilisant. Ce n’est cependant pas une fatalité et il est tout à fait possible de conserver une terre vigoureuse même en hiver.

Le paillage est une excellente solution. De quoi s’agit-il ? Il faut épandre sur le sol du potager une couche d’environ 10 cm de matière organique. Le foin est parfait dans ce cas. Ce paillage évite que les masses d’air froid ne touchent le sol et favorise le maintien d’une activité biologique à l’intérieur.

Le fumier représente également une nourriture intéressante. Une couche de 30 à 40 cm suffit pour chauffer le compost et constitue un véritable atout pour les graines que vous semez, car elle crée un microclimat idéal. Cette technique est à utiliser de janvier à mars.

Préparation du jardin potager pour la plantation
Couche de fumier pour conserver le sol robuste pendant l’hiver

En bref …

Prendre soin du potager En automne : paillage, couche de fumier, engrais vert À la fin de l’hiver : nettoyage, décompactage, nourrissage
Outils à employer : Faux, fourche Grelinette, aérobêche, fourche à bêche