Comment conserver ses pommes de terre une fois récoltées ?

Comment conserver vos pommes de terre ?

Les pommes de terre : une gourmandise en toute saison.

Pommes de terre conservées dans un caisson en bois
Pommes de terre conservées dans un caisson en bois

Vous avez passé un bon moment à entretenir votre jardin, en humidifiant et fertilisant votre sol, en l’arrosantbien régulièrement, et vous chérissez maintenant les produits de votre labeur. Mais une autre étape se présente. Après avoir cultivé vos fruits et légumes avec amour, il va être nécessaire de les récolter, quand le moment sera venu. Et après cette phase de récolte, il faudra bien entendu aborder la conservation de vos pommes de terre. Mais d’abord, pourquoi ne pas en apprendre un peu plus concernant ces délicieux légumes ?

La pomme de terre est réellement très appréciée dans les potager, et ce pour plusieurs raisons. En plus de pousser rapidement en en grande quantité, il est possible de les conserver sur une longue période, et on peut les retrouver dans de nombreuses recettes fabuleuses : hachis Parmentier, gratin dauphinois, tartiflette, frites, galettes, salades et purées font partie intégrante de notre riche patrimoine culinaire. Quel plaisir de les décliner au fil des saisons ! Alors pour pouvoir bénéficier des bienfaits de la pomme de terre, et encore mieux, de ses propres pommes de terre du jardin, voici quelques conseils qui pourront vous aider.

Quand récolter les pommes de terre ?

Conservation des pommes de terre récoltées a la maison
Conservation des pommes de terre récoltées à la maison

Après une croissance assez rapide ; voici le moment de récolter vos pommes de terre ! Pour être sûr que c’est bel et bien la bonne période, alors sachez qu’il est possible d’avoir recours à une récolte échelonnée, contrairement à bien des produits de la terre qui sont rapidement périssables. Concernant les pommes de terre primeurs, elles pourront être dégustées dès 2-3 mois après la plantatopn. Les pommes de terre conservation, quant à elles, patienteront plus de 6 mois avant d’être récoltées. Mais quoi qu’il en soit, il faut bien avoir conscience que les lieux de cultivation et les types de pommes de terre auront un impact sur la date de récolte. A vous de tester !

Lorsque vous récoltez, prenez toutefois bien garde à tout bien ramasser en terre ! Il serait bel et bien dommage que les plantations suivantes ne soient mises à mal à cause de cela. De la même manière, au-delà de deux années consécutives, évitez de replanter des pommes de terre au même endroit, ce qui risquerait d’infester vos récoltes à venir.

Voici donc qui est bon à savoir. Mais une fois que vous avez tout sorti de terre, comment conserver vos pommes de terre ?

Des conditions de conservation parfaites ?

Cages en bois pour conserver les pommes de terre
Cages en bois pour conserver les pommes de terre

Il va vous falloir prendre en compte un certain nombre de facteurs pour que la conservation de vos légumes soit optimale. Et il vous faudra aussi suivre plusieurs étapes, que voici :

  • Pour une conservation optimale, il faudra retirer la terre des tubercules en grattant bien vos pommes de terre. Attention toutefois à ne pas en retirer la peau, qui constitue une barrière de conservation indispensable ! Orientez-vous plutôt vers un nettoyage à la brosse sèche, et bien entendu sans eau pour ne pas les humidifier, et donc empêcher leur pourrissement.
  • Laissez ensuite sécher vos pommes de terre au soleil. La raison est simple : grâce à cette phase, l’humidité pourra s’équilibrer et empêcher une péremption précipitée.
  • Un tri s’impose ! Oui, c’est essentiel et les causes sont logiques. Les pommes de terre qui semblent les plus abîmées doivent être mises de côté pour être consommées les premières, tandis que les plus belles et les plus résistantes pourront être gardée le plus longtemps. Il faut savoir que le pourrissement est contagieux, alors débarrassez-vous bien des sujets à risque. Supprimez aussi au plus vite les pommes de terre trop vertes, qui sont toxiques car gorgées de solanine !

Une fois ces étapes réalisées, il est temps de mettre en place le stockage. Voici un tableau récapitulatif des différentes conditions à remplir pour éviter tout impair :

Un ensemble de critères. Luminosité Température Humidité
Conditions à remplir. La lumière étant responsable de la germination, on choisit des lieux obscurs Evitez le flétrissement avec des températures basses, de 8 à 10°C maximum On reste bien au sec !

Grâce à cela, il vous sera possible de conserver vos pommes de terre sur une période de 8 à 10 mois. Autant vous dire que cela vous permettra d’envisager un certain nombre de raclettes entre amis !

Voici donc un ensemble d’informations que vous avez pu collecter, concernant vos pommes de terre ! Un doute ou une question subsistent ? N’hésitez pas à nous en faire part, nous ferons notre possible pour répondre à vos interrogations, afin que vous puissiez obtenir les plus beaux légumes possibles ! Les pommes de terre n’auront ainsi plus de secrets pour vous.

Prenez soin de vos pommes de terre !

Quelques bons réflexes pour la conservation de vos pommes de terre.

Pommes de terre conservées dans des filets
Pommes de terre conservées dans des filets

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville

demander un devis dans votre région

Vous avez beau avoir entreposé vos pommes de terre de la manière idéale, il n’en demeure pas moins que toutes celles-ci ne se conserveront pas aussi bien. Et c’est exactement la raison pour laquelle il vous faudra les vérifier de temps à autres et réaliser de nouveaux tris. Comme nous l’avons vu, le pourrissement a tendance à se répandre rapidement, donc vous pourrez jeter celles qui sont concernées. De même, il faudra récupérer les plus abîmées pour les déguster rapidement ! 

Un conseil souvent donné lorsqu’il s’agit de stocker des pommes de terre, est de les entreposer dans une cave, sur du papier journal ou de la paille. Il est aussi possible de faire le choix de paniers d’osier, de cageots ou de sacs de jute, selon ce que vous avez sous la main.

Astuce de notre expert

Pour optimiser votre conservation, insérez des feuilles de papier journal entre chaque couche. Cela aura le mérite d’éviter une expansion trop violente des moisissures. Les conteneurs hermétiques sont également bannis. Prenez également garde à ne pas laver vos pommes de terre avant de les stocker : même si vous avez une violente envie de propreté, l’eau risque effectivement de favoriser leur pourrissement.

Reconnaissez une pomme de terre périmée !

Pommes de terre dans un panier
Conservation des pommes de terre dans un panier

Une pomme de terre germée, c’est quoi ? C’est un mot que l’on entend bien souvent, et qui ne laisse rien présager de bon. Effectivement, quand vous constatez de sympathiques tubercules à la surface de vos pommes de terre, alors il vous est possible de les retirer tout simplement, s’il y en a peu. En revanche, n’hésitez pas à vous en débarrasser si leur nombre est trop important.

De la même manière, optez pour la manière forte si vous constatez :

  • des moisissures,
  • des tâches vertes,
  • des piqûres étranges,
  • des anomalies,

Evitez effectivement de mettre en péril la totalité de votre récolte, et n’ayez pas de remords à ratisser un peu large ! Si les tâches vertes que vous constatez n’occupent qu’une petite partie de la pomme de terre, alors vous pourrez la couper avant cuisson. En revanche, débarrassez-vous en si le vert est intense et largement réparti.

Finalement, il peut être bon de savoir que des inhibiteurs de germination non dangereux pour notre santé existent, si la quantité de légumes à conserver commence à être conséquente.

Vous avez donc pu prendre connaissance ici de divers éléments-clés, indispensables pour que vos pommes de terre demeurent au maximum en bonne santé et ce sur une longue période de conservation. A vous donc les purées tout au long de l’année !