Comment conserver ses courges ? Nos astuces d’experts

La conservation des courges : un ensemble de bonnes pratiques.

Que de variétés de courges pour embellir vos plats !

Conservation des citrouilles et courges récoltées en automne
Conservation des citrouilles et des courges récoltées en automne dans un endroit sec

La courge est un légume que l’on prend plaisir à voir pousser dans son jardin. Apportant non seulement une touche colorée et amusante à son potager, c’est également une espèce proposant un large panel de variétés. Allant de la traditionnelle citrouille à la courgette, en passant par le potimarron, le pâtisson, les courges Butternut et Spaghetti, ou encore le potimarron, il est effectivement possible de les décliner à volonté tant dans des gratins que dans d’onctueuses soupes hivernales. Voilà de quoi constituer un apport en vitamines B et C tout en alliant goût et douceur ! Dans votre potager, ces cucurbitacées se caractérisent par leurs longues feuilles arrondies et velues, et par leurs jolies fleurs jaunes. De même, leurs formes et couleurs variables n’ont pas fini de vous surprendre : de l’arrondi à l’aplati, sans oublier les variétés biscornues, il y a de quoi s’amuser en les regardant pousser. Ayant inspiré de nombreux artistes, et se retrouvant notamment dans Cendrillon, ces légumes extravagants sont pleins de surprises. Mais quelles en sont les caractéristiques du point de vue de la culture ?

Les courges aiment les sols riches en humus, meubles et assez frais. Il est possible de commencer à planter dès avril, en prenant toutefois garde que les gelées soient bel et bien passées. Après cela, il faudra attendre au minimum 2 mois avant de récolter les variétés de courgettes les plus petites, tandis que les variétés destinées à la conservation pourront être sorties de terre au bout de 3 à 4 mois.

L’heure est venue de récolter.

Conservation des récoltes - les citrouilles sont stockées dans la paille avec les tournesols et les pommes
Conservation des récoltes – les citrouilles sont stockées dans la paille avec les tournesols et les pommes

Nous sommes nombreux à présenter une certaine forme d’impatience lorsque nos courges ont atteint une belle taille, et nous font saliver avec leurs couleurs vives. Toutefois, ces quelques critères esthétiques ne suffisent pas à déterminer s’il est temps de récolter ou non !

Pour savoir si le moment est venu, c’est entre autres au feuillage qu’il faut se fier. Voici donc quelques indices pour vous mettre la puce à l’oreille :

  • Les tiges s’assèchent,
  • Le feuillage change de couleur et jaunit,
  • Le pédoncule commence à se désolidariser du légume.

Dans ce cas, n’hésitez plus à récolter vos courges, qui se feront un plaisir de vous remplir savoureusement l’estomac tout au long de l’hiver ! Mais faites attention à ne pas manipuler les courges par le biais des pédoncules, qui constitue un élément majeur dans la transmission des bactéries et la protection du légume. Il vous faut également savoir que vous pourrez les récolter progressivement selon vos besoins, et ce jusqu’à l’apparition des premières gelées. Après cela, il sera trop tard et vous risquez de perdre votre production. Si vous n’avez pas tout mangé jusque-là, la conservation va se révéler être indispensable. Prenez ainsi les mesures nécessaires !

Conseils pour une conservation optimale.

Conservation des courges dans la paille
Conservation des courges dans la paille avec une température de 15 à 20°

Les gelées approchent et il vous faut stocker vos courges avec attention ? Qu’à cela ne tienne, voici quelques étapes pour vous guider tout au long de ce processus, à la fois simple et incontournable.

  • Au moment de la récolte préparez vos courges au stockage ! Il serait effectivement dommage de voir vos jolies récoltes pourrir par négligence. Pour cela, rien de plus simple : il vous suffira effectivement de couper le pédoncule à 5 cm, en évitant qu’il soit trop court et abîme la chair du légume. Par la suite, il est nécessaire de bien nettoyer les courges, et de les essuyer avec précaution pour que le stockage puisse se faire à sec.
  • Laissez ensuite sécher vos courges au soleil si le temps le permet ! Cela durcira leur peau pour mieux les protéger, tout en diminuant leur taux d’humidité, ce qui augmente leur durée de stockage potentielle.

Une fois ces étapes de préparation achevées, il est temps de stocker . Alors voici quelques conditions à remplir, pour que la conservation soit optimale :

Plusieurs facteurs. Luminosité Température Humidité
Conditions à respecter. L’obscurité n’est pas nécessaire, alors vous n’avez aucune contrainte de ce point de vue-là. Contrairement à bien des légumes, les courges ont besoin de chaleur. 15 à 20 °C seront parfaits ! Optez pour une pièce sèche, pour éviter le pourrissement

Astuce de notre expert

C’est en prenant bien garde à la santé de vos courges qu’il vous sera possible de les conserver entre 3 et 6 mois. Voilà qui est assez intéressant, pour en profiter sur une longue période ! Désormais, vous avez les informations nécessaires pour débuter un stockage efficace. Toutefois, vous n’êtes pas à l’abri de questionnements. Si tel est le cas, alors sachez que nos experts se tiennent à votre disposition si besoin : n’hésitez pas à prendre contact avec nous, et nous vous apporterons notre aide !

La courge : un légume à chérir.

D’autres paramètres à prendre en compte dans la conservation de vos courges.

Empilement de courges vertes dans la pièce de stockage agricole
Empilement de courges vertes dans la pièce de stockage agricole

Une fois que vous aurez trouvé un lieu parfait pour stocker vos courges, répondant aux critères listés dans le tableau précédent, il pourrait être intéressant de ne pas négliger un ensemble d’autres facteurs, et ce notamment si la quantité de légumes à conserver est assez conséquente.

En effet, comme pour la quasi-totalité des produits de la terre, le pourrissement est très contagieux, et c’est pourquoi il est important que les courges moisies ne soient pas au contact des saines pour ne pas les gâcher. Pédoncule vers le haut en les espaçant bien, placez-les donc dans des cageots permettant à l’air de circuler, et surtout, n’oubliez pas de procéder à des vérifications assez régulières pour éviter les mauvaises surprises.

Débarrassez-vous de vos courges périmées !

Courges récoltées et empilées sur des casiers spéciaux dans la pièce destinée à leur conservation
Courges récoltées et empilées sur des casiers spéciaux dans la pièce destinée à leur conservation

Si le stockage est une phase très importante dans la vie de vos courges, il est également indispensable de savoir reconnaître quand elles sont périmées. Car effectivement, une fois trop mûres, elles risquent de vous intoxiquer. Donc il est bon d’anticiper ces déconvenues ! Généralement, si votre courge est périmée, vous le verrez à sa peau et à sa chair. Toutefois, il se peut que vous soyez passé à côté de ce détail. Dans ce cas, si vous détectez une amertume en dégustant votre légume, débarrassez-vous en au plus vite pour éviter une intoxication !

Voici donc un ensemble d’informations que vous avez pu parcourir, qui vous permettront d’envisager l’hiver sereinement, avec des courges savoureuses à déguster tant en soupes qu’en gratins. De la récolte à la conservation, les cucurbitacées n’ont donc plus de secret pour vous !