Alerte canicule : 10 conseils écologiques pour préserver votre jardin de la sécheresse

Pendant la période caniculaire, la chaleur peut avoir des conséquences néfastes sur le jardin. L’eau s’évapore du sol, les feuilles flétrissent, la fructification est inhibée et les récoltes faibles. Pourtant, il existe des méthodes telles que le paillage pour protéger son jardin dans une démarche écoresponsable. Focus sur le sujet. 
conseils-ecologiques-pour-preserver-son-jardin-pendant-la-secheresse

1. Biner régulièrement la terre pour optimiser l’arrosage

On dit qu’un binage vaut deux arrosages. Cette affirmation trouve tout son sens pendant la canicule où la chaleur sèche le sol jusqu’à l’apparition d’une croûte superficielle. Cette croûte empêche l’eau de pénétrer en profondeur dans la terre. Il est alors indispensable de la casser pour permettre à l’eau d’atteindre les racines. Le binage permet aussi d’éliminer les adventices qui poussent et pompent l’eau inutilement.

2. Paillez votre jardin pour réduire la sécheresse du sol

Le paillage vient idéalement après le binage et consiste à recouvrir le sol avec des plantes coupées telles que :

  • les tontes de gazon séchées,
  • la paille ;
  • les feuilles mortes ;
  • les résidus de culture ;
  • des branchages. 
paillage-jardin-secheresse
Bon à savoir
En recouvrant le sol sur une bonne épaisseur d’au moins 10 cm, le paillis réduit l’évaporation de l’eau et la croissance de mauvaises herbes. L’humidité est conservée plus longtemps dans le sol et les besoins en arrosage sont réduits.

3. Arroser au bon moment 

Pendant la canicule, il est indispensable d’arroser aux moments où l’eau pourra effectivement atteindre les racines. Il est déconseillé d’arroser aux heures les plus chaudes de la journée. Vous pourrez penser que la nuit est meilleure, mais le sol peut être encore chaud à ce moment. Arrosez donc tôt le matin

La fraîcheur du soir aura refroidi le sol ce qui limitera l’évaporation de l’eau. Il est également conseillé d’éviter les arroseurs traditionnels au profit d’outils d’arrosage ciblés. De plus, il est judicieux de bien vérifier les besoins en eau de vos plantes afin d’arroser uniquement quand cela est nécessaire.

4. Mettre en place un système d’arrosage efficace pour faciliter l’infiltration de l’eau

arrosage-goutte-a-goutte

Optez pour l’arrosage goutte à goutte via un système de tuyauterie et de gouteurs pour que l’eau aille efficacement au pied des racines. Ce système d’irrigation limite l’évaporation au même titre que le système d’arrosage avec des oyas. Cela consiste à enterrer des contenants poreux d’eau qui vont arroser en profondeur par capillarité. 

5. Recycler l’eau de pluie et l’eau de la cuisine pour faire des économies

Pour arroser, soyez écoresponsable en limitant le gaspillage d’eau. Installez un récupérateur d’eau de pluie à raccorder aux gouttières pour collecter l’eau dans des barils ou des citernes. Pensez aussi à réutiliser l’eau domestique. Utiliser l’eau ayant servi à la cuisson, au lavage des mains ou encore au rinçage dans la machine à laver est astucieux. 

6. Enrichir le sol pour améliorer la rétention d’eau

Un sol riche retient mieux l’humidité. Pour lutter contre la sécheresse, ajoutez des matières organiques ou du compost à votre sol. N’hésitez pas à créer vous-même votre compost avec des déchets ménagers tels que les épluchures, les fruits et légumes abimés, le café ou encore les serviettes en papier. 

7. Choisissez des variétés de plantes peu gourmandes en eau

Trouvons un jardinier paysagiste dans votre ville
Comparez les prix des artisans dans votre ville

Certaines variétés de plantes ne nécessitent que peu, voire pas d’eau. C’est le cas des tomates et de certaines plantes ornementales comme :

  • la lavande ;
  • la gaillarde ;
  • la sauge ;
  • l’aloès ;
  • l’armoise ;
  • l’artichaut…

Que ce soit en raison des propriétés de leur feuillage ou de leur système racinaire, elles sont plus résistantes pendant la canicule.

lavande-plante-resistante-a-la-chaleur

8. Utiliser les billes d’argile pour conserver l’humidité du sol

Les billes d’argile absorbent l’eau et la libèrent progressivement au pied des plantes. Désherbez le sol avant de les disperser uniformément sur la surface à protéger. Avec un râteau, faites pénétrer les billes dans le sol puis arrosez abondamment. Évitez les billes trop petites qui risquent de se tasser après arrosage. Les billes à choisir doivent être de taille moyenne, environ 10 à 16 mm de diamètre.

Prix mis à jour le 25/02 à 02h35

9. Tondre le gazon haut pour recouvrir le sol

À défaut de mettre du paillis, tondre le gazon haut permet de limiter la sensibilité de la pelouse à la sécheresse. Une longueur de 7 à 10 cm est recommandée pour éviter que le gazon jaunisse. Profitez-en pour éliminer les fleurs fanées qui surchargent inutilement vos plantes. Toutes les parties desséchées peuvent être coupées et utilisées pour le paillis. 

10. Créer de l’ombre pour réduire la température

Vous aimez l’aménagement paysager ? Quelques techniques utiles peuvent vous aider à créer de l’ombre pour limiter l’évaporation. Plantez des arbres qui se développent en hauteur comme le maïs. Les pergolas, voiles d’ombrages, ou les hauts paravents en bois vous seront également utiles pour bloquer le soleil. Si vous avez un potager, prévoyez des cagettes pour protéger les plants sensibles à la chaleur. 

Prix mis à jour le 25/02 à 02h11

Retenez aussi qu’il est important d’adopter une approche globale pour rendre votre jardin résilient et donc mieux préparé aux conditions climatiques extrêmes.

Recevez des offres gratuites pour vos travaux
Trouver un pro
Contacter un jardinier Devis gratuit dans votre ville